topblog Ivoire blogs

14 mars 2017

Culture de base:Que deviendront nos enfants demain ?

Durant cette décennie, dans nos Etats sous les tropiques comme en Occident, l’on assiste à la désintégration sociale d’une part et à l’aliénation ou bien à la dépravation des enfants d’autre part. L’essor fulgurant de la technologie et les pesanteurs de la mondialisation imposent de comportements nouveaux tant chez les parents que chez les enfants. Dans certains foyers, les conjoints confient l’éducation de base des enfants à des femmes de ménages, en raison des taches quotidiennes. Dans d’autres foyers, en dépit de l’occupation de chaque jour  les conjoints s’y attachent concomitamment à cette fin dans la quête de la réussite sociale de leur postérité. A notre sens, il faudra vraiment de l’endurance et de rigueur. L’on y encourage les parents d’élèves, face à toutes les contingences et velléités qui polarisent librement les consciences. Les parents doivent jouer franc jeu avec les progénitures. Comment pouvez-vous comprendre qu’une jeune fille mal habillée accompagne sa mère ? Les jeunes filles sont aujourd’hui presque nues dans les rues surtout dans les capitales européennes et  africaines. A l’inverse, les jeunes gens veulent appartenir à la gent féminine, à travers l’habillement, le maquillage, les manies, des pratiques abominables etc. Les enfants ont acquis une très grande liberté, source de leur aliénation et de leur dépravation. A cette ère de la numérisation, les jeunes s’offrent gracieusement au libertinage comme une manne au détriment des vertus sociales et culturelles. Ces jeunes voient le monde à l’envers ; ils ont rapidement besoin d’être recadrés pour un avenir prometteur et prolifique. Chers parents, haut les cœurs pour restaurer les mentalités de ces jeunes. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication, peuvent isoler les jeunes, désintégrer la société. La liberté qu’offrent ces technologies fait craindre une mauvaise utilisation de la part des jeunes gens, notamment  la présence de certains sites à caractère pornographique et immoral. Car loin de participer à sa culture, sa socialisation, au développement de ses facultés, ces outils informatiques deviennent  des outils d’acculturation pour nos enfants leur apportant  une pléiade d’informations  en déphasage avec leur culture de base.

Patrice Kouakou

20:51 Publié dans Monde, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |

17 février 2017

Afrique : quels programmes américains d’aide au développement Donald Trump pourrait-il supprimer ?

Commerce (Agoa), santé (Pepfar), énergie (Power Africa Fund)… Les trois anciens présidents américains Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama ont tous lancé leur programme de développement à destination des pays les moins avancés. Mais le tout nouveau locataire de la Maison-Blanche, Donald Trump, menace, lui, de couper dans les budgets.

Tour d’horizon des trois grands plans dont la remise en question pourrait affecter le continent.

Michael Pauron, Jeune Afrique

19:00 Publié dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |

31 janvier 2017

Des nouvelles pièces de monnaie au Vatican, sans le pape

Posted by Anne Kurian on 28 January, 2017

   
   
Monnaie du Vatican © eur-lex.europa.eu

A partir de mars 2017, de nouvelles pièces de monnaies en euros seront en circulation au Vatican : elles ne seront plus à l’effigie du pape François mais porteront simplement son blason. La nouveauté a été annoncée le 24 janvier au Journal officiel de l’Union européenne.

Le bulletin publie les caractéristiques des dessins de chaque nouvelle pièce, de 1 centime à 2 euros : « Le dessin représente les armoiries du souverain de l’État de la Cité du Vatican, le pape François. La marque d’atelier ‘R’ figure dans la partie inférieure gauche, et l’année d’émission ‘2017’ dans la partie inférieure droite. L’anneau extérieur de la pièce représente les douze étoiles du drapeau européen ».

Le blason du pape argentin porte le symbole de la Compagnie de Jésus: le soleil d’or du Christ, les trois lettres IHS qui signifient soit « Iesus Hominum Salvator » – Jésus Sauveur des hommes –, soit simplement le nom de Jésus – IEHSUS -, la Croix et les trois clous noirs de la Passion du Christ, qui peuvent représenter les vœux religieux de pauvreté, chasteté et obéissance. En bas, à gauche, l’étoile d’or de Marie, et à droite, la fleur de nard de saint Joseph, selon une tradition iconographique hispaniste. Outre la devise épiscopale de Jorge Mario Bergoglio « Miserando atque eligendo » – « par miséricorde et par élection » – le blason est surmonté des symboles pontificaux (mitre, clefs, cordon).

En 2016 en revanche, comme il est de tradition, les 8 pièces de monnaies portaient une gravure représentant le visage du pape François, le texte « Città del Vaticano » et douze étoiles, comme l’indique le Bureau philatélique et numismatique du petit Etat, et comme pour ses prédécesseurs, Jean-Paul II et Benoît XVI

11:22 Publié dans Economie, Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | |