topblog Ivoire blogs

27 septembre 2010

Chiara Badano, un « exemple de cohérence chrétienne »

ROME, Dimanche 26 septembre 2010 (ZENIT.org) - Chiara Badano (1971-1990) est, spécialement pour les jeunes, un « exemple de cohérence chrétienne », déclare Benoît XVI qui a évoqué la nouvelle bienheureuse avant l'angélus de ce dimanche.
« Seul l'Amour, avec un A majuscule, donne le vrai bonheur ! C'est ce que montre un autre témoin, une jeune qui a été proclamée bienheureuse hier ici, à Rome. Je parle de Chiara Badano, une jeune fille italienne née en 1971, qu'une maladie a conduite à la mort à un peu moins de 19 ans, mais qui a été pour tous un rayon de lumière, comme le dit son surnom : « Chiara Luce » », a expliqué le pape (cf. Zenit du 24 septembre 2010).

« Sa paroisse, le diocèse d'Acqui Terme et le Mouvement des Focolari, auquel elle appartenait, sont aujourd'hui en fête, et c'est une fête pour tous les jeunes, qui peuvent trouver en elle un exemple de cohérence chrétienne. Ses dernières paroles, de pleine adhésion à la volonté de Dieu, ont été : « Maman, au revoir. Sois heureuse parce que moi je le suis » », a ajouté Benoît XVI.

La béatification de Chiara Luce Badano a en effet été approuvée par Benoît XVI et la célébration a été présidée, samedi, par Mgr Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, au sanctuaire romain du Divin Amour.

L'Osservatore Romano en italien de ce 26 septembre titre à la Une : « Première focolarine à être béatifiée. La lumière (luce) de Chiara ».

Anita S. Bourdin







22:21 Publié dans Education | Tags : rome, chiara luce | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

24 septembre 2010

Belgique : L'Eglise souligne l'importance de la communication

ROME, Jeudi 23 septembre 2010 (ZENIT.org) - « Communiquer pour croire - croire pour communiquer », est le thème du prochain Dimanche des médias catholiques que l'Église de Belgique organise chaque année, le dernier dimanche du mois de septembre.
Le Dimanche des médias devient une occasion de fête pour tous ceux qui soutiennent les médias catholiques, souligne un communiqué de l'Église catholique en Belgique, sur son site. C'est « la fête de la communication. La fête des convictions les plus intimes, des témoignages de vie, et de la croissance. Au service d'une communication durable ».

Selon le père jésuite Tommy Scholtes, coordinateur de la journée, la communication est aujourd'hui « essentielle ». « Dire la vie, dire ce qui fait vivre. Partager les peines et les joies en vérité, cela fait du bien ». Et « la foi fait partie de la vie pour les croyants. Nous devons rendre compte de l'espérance qui est en nous », ajoute-t-il.

Reprenant le thème de la Journée de dimanche prochain, 26 septembre, le père Scholtes rappelle que « la vie est communication, transmission, relation aux autres, au sein de communautés, familiales et plus vastes » ; il rappelle que « croire est le cœur de la vie du chrétien ».

« Cette source de vie devient communication à d'autres et suscite le désir de croire, de vivre tout simplement de l'accueil du don que Dieu fait en Jésus Christ », explique-t-il.

« Soyons responsables et solidaires. Les médias d'Église veulent être professionnels », conclut le communiqué rappelant aux lecteurs, auditeurs et téléspectateurs chrétiens leur rôle de soutien auprès de ces médias.

«  L'Eglise finance une part... mais il reste la part des chrétiens... », soulignent les organisateurs , rappelant l'organisation d'une collecte spéciale en ce Dimanche des médias







14:21 Publié dans Education | Tags : rome, belgique, communiquer, croire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

01 septembre 2010

Renoncer à un style de vie « païen », adopter le « style de Dieu »

ROME, Mercredi 1er septembre 2010 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI invite ses disciples à recevoir le pardon de Dieu pour se laisser transformer par lui, à renoncer à un style de vie « païen » pour adopter le « style de Dieu ».


Le pape a introduit la célébration eucharistique qui a marqué la fin de la rencontre de ses anciens étudiants, son cercle d'étudiants, le Ratzinger Schülerkreis, par une allocution, en allemand. Une rencontre qui a eu lieu à Castel Gandolfo du 27 au 30 août.

« Chers amis, à la fin de l'Evangile d'aujourd'hui, le Seigneur nous fait remarquer comment, en réalité, nous continuons de vivre comme des païens ; comment nous invitons par réciprocité, uniquement ceux qui nous rendront l'invitation ; comment nous donnons seulement à qui nous le rendra », a fait observer le pape.

Le pape invite à la gratitude envers Dieu : « Mais le style de Dieu est différent , a-t-il ajouté : nous en faisons l'expérience dans la sainte Eucharistie. Il nous invite à sa table, nous, qui sommes, devant lui, des boiteux, des aveugles et des sourds ; il nous invite, nous, qui n'avons rien à lui donner. Au cours de cet événement de l'Eucharistie, laissons-nous toucher surtout par la gratitude du fait que Dieu existe, qu'il est comme il est, qu'il est comme est Jésus Christ, et que, bien que nous n'ayons rien à lui donner, et que nous soyons pleins de fautes, il nous invite à sa table et veut être à table avec nous ».

Benoît XVI invite à recevoir le pardon de Dieu pour être transformés : « Mais, a poursuivi le pape, nous voulons aussi être touchés par le fait de notre faute qui est de ne nous détacher si peu du style païen, de si peu vivre la nouveauté, le style de Dieu. Et pour cela commençons cette messe en demandant pardon : un pardon qui nous change, qui nous fasse devenir vraiment semblables à Dieu, à son image et à sa ressemblance ».

Anita S. Bourdin







23:04 Publié dans Education | Tags : rome, pape benoit xvi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |