topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

27 septembre 2010

Chiara Badano, un « exemple de cohérence chrétienne »

ROME, Dimanche 26 septembre 2010 (ZENIT.org) - Chiara Badano (1971-1990) est, spécialement pour les jeunes, un « exemple de cohérence chrétienne », déclare Benoît XVI qui a évoqué la nouvelle bienheureuse avant l'angélus de ce dimanche.
« Seul l'Amour, avec un A majuscule, donne le vrai bonheur ! C'est ce que montre un autre témoin, une jeune qui a été proclamée bienheureuse hier ici, à Rome. Je parle de Chiara Badano, une jeune fille italienne née en 1971, qu'une maladie a conduite à la mort à un peu moins de 19 ans, mais qui a été pour tous un rayon de lumière, comme le dit son surnom : « Chiara Luce » », a expliqué le pape (cf. Zenit du 24 septembre 2010).

« Sa paroisse, le diocèse d'Acqui Terme et le Mouvement des Focolari, auquel elle appartenait, sont aujourd'hui en fête, et c'est une fête pour tous les jeunes, qui peuvent trouver en elle un exemple de cohérence chrétienne. Ses dernières paroles, de pleine adhésion à la volonté de Dieu, ont été : « Maman, au revoir. Sois heureuse parce que moi je le suis » », a ajouté Benoît XVI.

La béatification de Chiara Luce Badano a en effet été approuvée par Benoît XVI et la célébration a été présidée, samedi, par Mgr Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, au sanctuaire romain du Divin Amour.

L'Osservatore Romano en italien de ce 26 septembre titre à la Une : « Première focolarine à être béatifiée. La lumière (luce) de Chiara ».

Anita S. Bourdin







22:21 Publié dans Education | Tags : rome, chiara luce | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

24 septembre 2010

Belgique : L'Eglise souligne l'importance de la communication

ROME, Jeudi 23 septembre 2010 (ZENIT.org) - « Communiquer pour croire - croire pour communiquer », est le thème du prochain Dimanche des médias catholiques que l'Église de Belgique organise chaque année, le dernier dimanche du mois de septembre.
Le Dimanche des médias devient une occasion de fête pour tous ceux qui soutiennent les médias catholiques, souligne un communiqué de l'Église catholique en Belgique, sur son site. C'est « la fête de la communication. La fête des convictions les plus intimes, des témoignages de vie, et de la croissance. Au service d'une communication durable ».

Selon le père jésuite Tommy Scholtes, coordinateur de la journée, la communication est aujourd'hui « essentielle ». « Dire la vie, dire ce qui fait vivre. Partager les peines et les joies en vérité, cela fait du bien ». Et « la foi fait partie de la vie pour les croyants. Nous devons rendre compte de l'espérance qui est en nous », ajoute-t-il.

Reprenant le thème de la Journée de dimanche prochain, 26 septembre, le père Scholtes rappelle que « la vie est communication, transmission, relation aux autres, au sein de communautés, familiales et plus vastes » ; il rappelle que « croire est le cœur de la vie du chrétien ».

« Cette source de vie devient communication à d'autres et suscite le désir de croire, de vivre tout simplement de l'accueil du don que Dieu fait en Jésus Christ », explique-t-il.

« Soyons responsables et solidaires. Les médias d'Église veulent être professionnels », conclut le communiqué rappelant aux lecteurs, auditeurs et téléspectateurs chrétiens leur rôle de soutien auprès de ces médias.

«  L'Eglise finance une part... mais il reste la part des chrétiens... », soulignent les organisateurs , rappelant l'organisation d'une collecte spéciale en ce Dimanche des médias







14:21 Publié dans Education | Tags : rome, belgique, communiquer, croire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

01 septembre 2010

Renoncer à un style de vie « païen », adopter le « style de Dieu »

ROME, Mercredi 1er septembre 2010 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI invite ses disciples à recevoir le pardon de Dieu pour se laisser transformer par lui, à renoncer à un style de vie « païen » pour adopter le « style de Dieu ».


Le pape a introduit la célébration eucharistique qui a marqué la fin de la rencontre de ses anciens étudiants, son cercle d'étudiants, le Ratzinger Schülerkreis, par une allocution, en allemand. Une rencontre qui a eu lieu à Castel Gandolfo du 27 au 30 août.

« Chers amis, à la fin de l'Evangile d'aujourd'hui, le Seigneur nous fait remarquer comment, en réalité, nous continuons de vivre comme des païens ; comment nous invitons par réciprocité, uniquement ceux qui nous rendront l'invitation ; comment nous donnons seulement à qui nous le rendra », a fait observer le pape.

Le pape invite à la gratitude envers Dieu : « Mais le style de Dieu est différent , a-t-il ajouté : nous en faisons l'expérience dans la sainte Eucharistie. Il nous invite à sa table, nous, qui sommes, devant lui, des boiteux, des aveugles et des sourds ; il nous invite, nous, qui n'avons rien à lui donner. Au cours de cet événement de l'Eucharistie, laissons-nous toucher surtout par la gratitude du fait que Dieu existe, qu'il est comme il est, qu'il est comme est Jésus Christ, et que, bien que nous n'ayons rien à lui donner, et que nous soyons pleins de fautes, il nous invite à sa table et veut être à table avec nous ».

Benoît XVI invite à recevoir le pardon de Dieu pour être transformés : « Mais, a poursuivi le pape, nous voulons aussi être touchés par le fait de notre faute qui est de ne nous détacher si peu du style païen, de si peu vivre la nouveauté, le style de Dieu. Et pour cela commençons cette messe en demandant pardon : un pardon qui nous change, qui nous fasse devenir vraiment semblables à Dieu, à son image et à sa ressemblance ».

Anita S. Bourdin







23:04 Publié dans Education | Tags : rome, pape benoit xvi | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Nouveau livre-entretien de Peter Seewald avec Joseph Ratzinger

ROME, Mardi 31 août 2010 (ZENIT.org) - Le Saint-Siège annonce la publication d'un livre-entretien du journaliste et écrivain allemand Peter Seewald avec Benoît XVI.


Le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi précise aujourd'hui que les conversations se sont déroulées, en allemand, du 26 au 31 juillet, à Castel Gandolfo.

Ce sera le deuxième livre-entretien de Peter Seewald avec Joseph Ratzinger après « Le sel de la terre : Le christianisme et l'Eglise catholique au seuil du IIIe millénaire », traduit par en français Nicole Casanova et publié par Flammarion/Le Cerf (1997). Peter Seewald a également exposé la pensée de Joseph Ratzinger dans « Voici quel est notre Dieu » (Plon/Mame, 2001).

La publication de ce nouveau dialogue est prévue dans un laps de temps assez bref, avant la fin de l'année 2010, en italien et en allemand, et si possible dans d'autres langues, indique le P. Lombardi. Il précise que la Librairie éditrice du Vatican, qui détient les droits d'auteur de Benoît XVI, publiera l'édition italienne.

Anita S. Bourdin






23:00 Publié dans Education | Tags : livre de peter seewald, rome | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

23 août 2010

Le pape invite les hommes à construire la civilisation de l’amour

ROME, Dimanche 22 août (ZENIT.org) - Benoît XVI a souhaité que les hommes s'entraident pour construire la civilisation de l'amour, au cours de la prière de l'Angélus qu'il a récitée ce dimanche 22 août de sa résidence pontificale de Castel Gandolfo. 


En ce dimanche où l'on vénère Marie sous le titre de ‘Reine', le pape a souhaité que les fidèles se confient à elle. « Confions à son intercession la prière quotidienne pour la paix, particulièrement là où sévit l'absurde logique de la violence ; afin que tous les hommes se persuadent que nous devons, dans ce monde, nous aider les uns les autres comme des frères pour construire la civilisation de l'amour », a-t-il affirmé. 

S'arrêtant sur un passage de l'Evangile du jour, Benoît XVI a rappelé que « Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et il y a des premiers qui seront derniers » (Lc 13, 30). C'est une expression typique du Christ qui « reflète évidemment un thème cher à sa prédication prophétique ». « La Vierge est l'exemple parfait d'une telle vérité évangélique, que Dieu donc abaisse les superbes et les puissants de ce monde et relève les humbles (cf. Lc 1, 52) ». 

Ainsi, « la petite et simple jeune fille de Nazareth est devenue la Reine du monde ! », a-t-il encore expliqué. « Naturellement, la royauté de Marie est totalement relative à celle du Christ : Il est le Seigneur que le Père, après l'humiliation de la mort sur la croix, a exalté au-dessus de toute créature dans les cieux, sur la terre et sous la terre (cf. Ph 2, 9-11) ».

La Vierge Marie « a partagé avec son Fils non seulement les aspects humains de ce mystère mais aussi, par l'œuvre de l'Esprit Saint en elle, l'intention profonde, la volonté divine, si bien que toute son existence, pauvre et humble, a été élevée, transformée, glorifiée en passant à travers la ‘porte étroite' qui est Jésus lui-même (cf. Lc 13, 24) ». 

« Oui, Marie est la première à être passée à travers la ‘voie' ouverte par le Christ pour entrer dans le Règne de Dieu, une voie accessible aux humbles, à tous ceux qui se fient à la Parole de Dieu et s'engagent à la mettre en pratique », a poursuivi Benoît XVI. 

La fraternité universelle 

S'adressant aux pèlerins français à l'issue de l'Angélus, le pape a par ailleurs rappelé que « tous les hommes sont appelés au salut ». « C'est aussi une invitation à savoir accueillir les légitimes diversités humaines, à la suite de Jésus venu rassembler les hommes de toute nation et de toute langue », a-t-il ajouté en souhaitant que les parents éduquent leurs enfants « à la fraternité universelle 







11:45 Publié dans Education | Tags : rôme, paix, pape benoît xvi, civilisation de l'amour | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

29 juillet 2010

Visites virtuelles du Vatican sur Internet

La Basilique Saint-Pierre, la Chapelle Sixtin et autres basilique
ROME, Jeudi 29 juillet 2010 (ZENIT.org) - Rien ne saurait remplacer une visite à Rome pour admirer la Chapelle Sixtine ou la Basilique Saint-Paul-Hors-Les-Murs, mais Internet permet maintenant de visiter virtuellement certains lieux les plus sacrés de la Cité éternelle, offrant des détails qui, même sur place, passeraient inaperçus.

La visite de la Basilique Saint-Pierre, où sont conservés les restes de l'apôtre Pierre, est depuis quelques jours accessible de chez soi, en ne disposant que d'un simple ordinateur et d'une connexion Internet, grâce à un nouveau service offert par la page web du Saint-Siège. La Chapelle Sixtine est déjà en ligne depuis le mois de mars.

Le projet et sa mise en pratique qui a duré deux ans, a été confié à des étudiants de la Villanova University de Pennsylvanie (Etats-Unis). Ils ont eu la superbe opportunité de photographier ces joyaux de l'art de tous les temps.

« Se trouver dans la Chapelle Sixtine est une expérience difficile à décrire, encore plus à recréer sur un écran bidimensionnel», explique Chad Fahs, expert en média numérique du département de communication de Villanova. « Cette visite virtuelle est probablement ce qu'il y a de plus proche de la simulation de cette expérience que personne n'a jamais atteint jusqu'ici ».

Il s'agit d'une expérience inédite, « la plus inédite des explorations d'une œuvre d'art jusqu'à ce jour », souligne Paul Wilson, lui aussi membre du département de communication de Villanova et co-directeur du projet. « Elle changera pour toujours, chez les artistes et les historiens, la manière d'observer chaque prouesse technique et mentale de Michel-Ange, son attention pour le détail, ses commentaires sociaux et son sens de l'humour ».

Dans la Basilique Saint-Pierre, grâce à une caméra motorisée de la nouvelle génération, des milliers d'images ont été prises puis traitées numériquement, en les ordonnant et les unissant de manière à créer une visite virtuelle panoramique en trois dimensions.

Pèlerins et touristes virtuels peuvent utiliser le zoom et se focaliser sur les détails des œuvres d'art grâce à une haute résolution.

« Les œuvres d'art présentes dans les lieux de culte invitent le visiteur à s'immerger dans une réalité sacrée, et la Chapelle Sixtine se distingue dans cette tradition », souligne le professeur Frank Klassner, du département de sciences de l'élaboration à Villanova et un des chefs du projet.

« Notre équipe est reconnaissante d'avoir pu jouer un petit rôle dans la conservation de cette tradition en utilisant le pouvoir d'Internet et une technologie moderne », ajoute-t-il.

La première visite virtuelle a été consacrée à la Basilique Saint-Paul-Hors-Les-Murs en 2008. celle de la Basilique Saint-Jean-de-Latran a été présentée en novembre 2009.

Il est possible de visiter la Chapelle Sixtine sur:


La Basilique Saint-Pierre sur:


La Basilique Saint-Paul-Hors-Les-Murs sur:


La Basilique Saint-Jean-de-Latran sur:


 





22:18 Publié dans Education | Tags : vatican, internet, rome | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |