topblog Ivoire blogs

06 septembre 2010

Repartons à zéro pour la paix

Ne perdons pas notre liberté, repartons humblement à zéro. Zachée en est un prototype de ce changement de cœur. Il veut imiter Jésus c’est-à-dire partager et aimer comme Christ. La conversion est donc le retournement de la vie de celui ou de celle qui rencontre Jésus Christ, espoir salut des hommes. Pour Saint Augustin, on devient vraiment une personne en passant du ‘dehors’ au ‘dedans’. (cf. Un regard sur l’homme de Maurice ZUNDEL (1897-1975). Il s’agit ici d’un dehors métaphysique : parlant de sa conversion, il était étranger à lui-même et subissait sa vie ; il était esclave à tout ce qui lui avait été imposé par sa naissance. Au lieu d’être quelqu’un il était quelque chose. Mais sa rencontre
avec Dieu en le faisant passer du dehors au-dedans, l’a fait passer de quelque chose à quelqu’un et c’est tout son être qui a été saisi au-dessus : Univers de la personne. Cet univers est inviolable et échappe à toute contrainte. Quant à Saul de Tarse, il était un persécuteur, un oppresseur,


(1 Timothée1, 13-15). Après sa conversion, il a été apôtre de Jésus Christ et son fidèle imitateur. Par la conversion, Saul devient un autre. Il est une ‘nouvelle création’. Si quelqu’un est en Christ, c’est une nouvelle création … toutes choses sont faites nouvelles, (2 corinthiens 5, 17).


Saint Paul nous dresse la véritable manière d’être juste aux yeux de Dieu. Les choses qui étaient pour nous un gain, il les regarde comme une perte. Il les estime comme des ordures afin de gagner Jésus Christ, (Philippiens 3, 7-9). Revenons à Dieu de tout notre cœur, laissons là ce monde misérable, et notre âme trouvera la paix. Apprenons à nous détacher des choses extérieures et à rechercher les choses spirituelles, et nous aurons accès au royaume de Dieu. Lequel n’est pas donné aux hommes pervers. Et de conclure Saint Paul nous invite à PARDONNER à faire la JUSTICE  et la
PAIX en nous unissant à Jésus Christ.


Toute sa gloire et toute sa beauté sont intérieures (psaume 44, 14), et c’est là qu’il se complaît. Que chacun examine sa propre conduite et ne nous lassons pas de faire le BIEN à tous. Union de prières !


 


 


Patrice KOUAKOU WANSET

 

20:49 Publié dans Politique | Tags : côte d'ivoire, pardon, justice, paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Le pardon restaure la communion brisée

 


        Dans le processus de réconciliation, il faut affirmer certaines vérités. Le pardon est toujours possible. Il faut reconnaître que le pardon vivifie.


Examinons ensemble le cas offensé-offenseur.


 

Le cas où on a offensé (offenseur). Il faut l’obéissance à Dieu, la renonciation au mal et à la violence, la rencontre de l’autre et la reconnaissance de la dignité de l’autre.

 

Quant au cas où on est offensé (offensé). Illustrons-le avec l’exemple de Joseph. Joseph est vendu par ses frères et échappe à la mort. Il va être tenté de se venger, mais craignant Dieu, il renonce à la vengeance.


Ses frères reconnaissent leurs fautes, et commencent à se repentir. Joseph a pardonné sans aucune condition. Il s’est mis à les embrasser.

 

L’offenseur doit arriver à la repentance. La réconciliation, c’est la rencontre de la repentance avec le pardon. Autrement dit, la réconciliation c’est quand le pardon de l’offensé invite à se repentir.


Par ailleurs, le pas de quelqu’un est contagieux. Car il peut amener l’autre à se repentir. Si je me repends, je pends aider l’autre à se repentir. Le pardon établit la fraternité vraie. Une société sans pardon est une société qui est vouée à s’autodétruire.  De même une nation qui veut éliminer le pardon est une nation qui est vouée à s’autodétruire.


Le pardon et la réconciliation sont vitaux dans nos familles, dans nos nations et jusqu’aux extrémités de la terre.


 


  Patrice KOUAKOU WANSET


 



20:48 Publié dans Politique | Tags : réconciliation, pardon, paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |