topblog Ivoire blogs

29 septembre 2015

Médias d’Etat, CEI équilibré…: L’Opposition ivoirienne a marché

cnc, accès equitable des médias d'etat, cas de la ceiChose promise, chose dues. Comme annoncé récemment, la marche sur la RTI et la CEI, initiée par les candidats à la présidentielle 2015 Konan Banny, Mamadou Koulibaly et KKB, a eu lieu effectivement ce lundi 28 septembre 2015 à Abidjan dès le matin. C’est un monde inespéré qui s’est formé lentement de l’Hôtel Ivoire  à la Commission électorale indépendante (CEI) en passant par la Radiodiffusion Télévision ivoirienne (RTI).

Les candidats étaient en première ligne de la marche soutenue par la Coalition nationale pour le changement (CNC). Il y avait également comme figures emblématiques de la politique nationale Aboudramane Sangaré et Laurent Akoun du Front populaire ivoirien, Daniel Aka Ahizi du PIT et bien d’autres leaders de partis. Devant la RTI et la CEI, les candidats ont exprimé leurs préoccupations relativement au fonctionnement de ces structures et aux conditions pour des élections transparentes et crédibles.

La marche a été encadrée par les forces de l’ordre, sans incident. Tout s’est donc bien passé, sans que le ciel ne tombe sur la tête d’Alassane Dramane Ouattara. Avec cette marche de l’Opposition, marquée par la présence des leaders sur le terrain, c’est certain que les prochaines marches de la CNC connaitront plus de succès.

Suzanne Gahé, pour Eburnienews.net

08:10 Publié dans Politique | Tags : cnc, accès equitable des médias d'etat, cas de la cei | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Côte d’Ivoire : l’opposition tente de montrer les muscles

Alors que le Chef de l’État, Alassane Dramane Ouattara, a entamé ce lundi 28 septembre une tournée dans l’ouest du pays, fief de l’ancien président Laurent Gbagbo, les leaders de l’opposition ivoirienne réunis au sein de la Coalition nationale pour le changement (CNC) étaient pour la première fois tous réunis. Aboudramane Sangaré et Laurent Akoun du Front populaire ivoirien (FPI), Charles Konan Banny, Kouadio Konan Bertin (KKB), Mamadou Koulibaly, et bien d’autres étaient présents pour prendre part à la marche pacifique organisée vers le groupe d’audiovisuel public RTI et le siège de la Commission électorale indépendante (CEI). L’objectif était de réclamer un accès équitable aux médias publics et surtout une refonte de la CEI que l’opposition suspecte de favoriser pour le président sortant Alassane Dramane Ouattara.

Les débordements tant craints par les autorités n’ont pas eu lieu. Les forces de sécurité de différentes unités de la police et de la gendarmerie, plus nombreuses que les marcheurs, ont encadré la manifestation. Les participants, au début autour de 300, ont finalement atteint le millier.

Meeting improvisé

Une marche qui a démarré dans le calme aux encablures de l’Hôtel Sofitel Ivoire dans le quartier de Cocody-Ambassades  pour s’achever  devant la CEI aux Deux Plateaux où un meeting a été improvisé.  Laurent Akoun, l’un des pontes du FPI version Aboudramane Sangaré, ne s’est pas empêché de mettre en garde la CEI, précisant que l’opposition ne participerait pas aux élections dans les conditions actuelles et a réclamé la mise en place d’une « CEI crédible ».

Pour Mamadou Koulibaly candidat pour son parti Liberté et démocratie pour la République (Lider), « les jeux sont faits ». « Nous sommes exclus », a-t-il entonné avant d’interpeller Youssouf Bakayoko, le président de la CEI. « Ce rassemblement n’est qu’un avertissement car nous allons monter en puissance. Il n’y aura pas d’élection dans le pays en l’état actuel des choses », a conclu Mamadou Koulibaly avant d’inviter les manifestants à chanter l’hymne national de la Côte d’Ivoire.

Baudelaire Mieu

07:45 Publié dans Politique | Tags : cnc, cote d'ivoire, accès equitable rti, refonte de la cei | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |