topblog Ivoire blogs

01 septembre 2010

Littérature: Nigéria

Chinua ACHEBE (né en 1930)
Le Monde s'effondre (1958)
Banni de son village après une séries de péripéties souvent violentes, Okonkwo y revient quelques années plus tard et constate que tout a changé : les administrateurs civils et les missionnaires sont devenus les maîtres et les hommes du village ne semblent pas disposés à le suivre dans sa révolte contre le pouvoir colonial. Okonkwo préférera la mort à la soumission. Ce roman appartient à une série romanesque (Le Malaise, La Flèche de Dieu) dont l'action a pour cadre un même village. Ils mettent en scène des personnages issus de la même famille et souvent confrontés à des situations conflictuelles survenant entre représentants de la tradition et partisans du modernisme. Achebe s'attache à la description d'une Afrique dont l'harmonie -néanmoins présentée sans manichéisme avec ses violences et ses injustices - a subi le traumatisme brutal et bouleversant de l'implantation coloniale. Plus tard, la dénonciation
des dérives et la critique des politiques apparaîtra dans l'œuvre du romancier (Le Démagogue) de même que la guerre du Biafra sera présente dans son recueil de nouvelles Femmes en guerre. Utilisant l'anglais, Achebe a su donner à sa langue d'écriture un souffle africain, pour l'essentiel issu de sa langue maternelle, l'igbo. En cela, il est un précurseur d'une expression littéraire africaine originale qui a sans nul doute contribué au succès de ses livres diffusés à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde.

Le Monde s'effondre, Présence africaine, 1966.
Parmi d'autres titres : Le Malaise, Présence africaine, 1974. Le Démagogue, Nouvelles éditions Africaines, Dakar, 1977. Femmes en guerre, Hatier "Monde noir poche ", 1981.






23:02 Publié dans Culture | Tags : china achebe, le monde s'effondre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |