topblog Ivoire blogs

27 juin 2016

Benoît XVI, premier pape émérite, explique le pape François

   
   
Visite du pape François au pape émérite Benoît XVI, L'Osservatore Romano

Benoît XVI est le « grand-père sage … qui me protège par sa prière »: c’est lui le premier pape émérite, comme il y a eu naguère les premiers évêques émérite, explique le pape François sur le vol Erevan-Rome, le dimanche 26 juin 2016.
Benoit XVI est « le pape émérite – non pas le second pape, affirme le pape François, – qui est fidèle à sa parole et qui est un homme de Dieu ». « Mais il n’y a qu’un seul pape », souligne-t-il.
C’est ainsi que le pape a répondu en espagnol à la question d’une journaliste argentine de savoir s’il y avait « deux papes » actuellement.
« Pour moi il est le pape émérite, a dit le pape François de son prédécesseur, il est le « grand-père sage, il est l’homme qui soutient mes épaules et mon dos par sa prière. » « C’était une grâce d’avoir à la maison le « grand-père » sage, a-t-il ajouté. Je l’ai même dit devant lui et il a ri. »
Le pape a rappelé qu’il avait déjà « remercié publiquement » le pape Benoit XVI « d’avoir ouvert la porte aux papes émérites ». « Il y a 70 ans, a-t-il expliqué, les évêques émérites n’existaient pas ; aujourd’hui, il y en a. Mais avec cet allongement de la vie, peut-on diriger une Église à un certain âge avec des ennuis de santé ou pas ? Et lui, courageusement – courageusement ! – et par la prière, et aussi avec science, avec théologie, il a décidé d’ouvrir cette porte. Et je crois que c’est bon pour l’Église. »
« Jamais je n’oublie ce discours qu’il nous a adressé, aux cardinaux, le 28 février, a avoué le pape. « Un de vous sera certainement mon successeur. Je promets obéissance ». Et il l’a fait. »
Le pape François a raconté une histoire qui caractérise bien, selon lui, le pape émérite.
« Je ne sais pas si c’est vrai, a-t-il dit, – je souligne : j’ai entendu, ce sont peut-être des bruits de couloir, mais cela va bien avec son caractère, que certains sont allés le voir pour se plaindre parce que « ce nouveau pape… » et il les a chassés ! Dans le meilleur style bavarois : bien élevé, mais il les a chassés. Et si ce n’est pas vrai, c’est bien trouvé, parce que cet homme est comme cela : c’est un homme de parole, un homme droit, droit, droit ! »
Le pape a confirmé sa présence le mardi 28 juin à la célébration à l’occasion de 65e anniversaire de l’ordination sacerdotale du pape Benoit.
« Il y aura son frère Georges [cette présence n’a pas été confirmée] parce qu’ils ont tous les deux été ordonnés ensemble, a-t-il dit. Et il y aura un petit geste, avec les chefs des dicastères et quelques personnes peu nombreuses parce qu’il préfère ainsi… Il a accepté, mais très modestement ; et j’y serai moi aussi. »
Avec une traduction de Constance Roques

Source: ZENIT, Posted by Marina Droujinina on 27 June, 2016

23:53 Publié dans Education | Tags : benoît xvi, premier pape émérite, explications, pape françois | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

03 septembre 2010

JMJ 2011 : Benoît XVI « offre aux jeunes une vision positive de l’existence »

ROME, Vendredi 3 septembre 2010 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI « offre aux jeunes une vision positive de l'existence, fondée sur la foi en Dieu », explique le P. Eric Jacquinet, responsable de la section « Jeunes » du Conseil pontifical pour les laïcs, dans cet entretien accordé à Zenit à l'occasion de la publication du Message du pape pour la JMJ de Madrid 2011.

Zenit - Père Eric Jacquinet, le pape Benoît XVI vient de publier son message aux jeunes pour la Journée mondiale de Madrid sur le thème : « Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi » (Colossiens 2, 7). Le pape a écrit une encyclique sur la charité et une encyclique sur l'espérance, pourquoi ce choix de la foi pour les jeunes ?

P. Eric Jacquinet - Le pape est très attentif à la situation des jeunes dans le contexte actuel. Il sait que la jeunesse est un temps marqué par de grandes aspirations. A cet égard, il donne un témoignage personnel très touchant, dans ce message, en se souvenant de sa propre jeunesse, de son aspiration à une vie grande et belle, alors que sévissait le national-socialisme. Or il constate que beaucoup de jeunes sont désabusés et sans repères pour construire leurs vies. Et la conviction du Saint-Père est que c'est le résultat d'une culture occidentale marquée par trois maux : l'éclipse du sens de Dieu, le relativisme et le nihilisme. En réponse, le pape offre aux jeunes une vision positive de l'existence, fondée sur la foi en Dieu.


Comment le message est-il structuré ?


Pour parler de la foi, le pape utilise deux images contenues dans le thème : celle de l'arbre enraciné, celle de la maison bâtie sur des fondations. Comme l'arbre a besoin de racines pour vivre et résister aux intempéries, les jeunes sont invités à trouver dans le Christ la source de leur vie. Et la maison n'est solide que si elle repose sur des fondements stables, de même nos vies se construisent durablement sur la Parole de Dieu, accueillie avec l'Eglise. La foi en la Parole du Christ est donc l'antidote des poisons que sont l'éclipse de Dieu, le relativisme et le nihilisme, avec leur cohorte de conséquences négatives dans la vie des jeunes. Le pape les exhorte à entrer en communion profonde avec le Christ, en qui ils trouveront la vie.


Quel point vous semble être la clef de ce message du pape aux jeunes du monde ?


Le thème de la JMJ de Madrid est tiré de la lettre que Paul a écrite aux Colossiens parce qu'ils étaient contaminés par des philosophies religieuses qui détournaient les chrétiens de l'Evangile. Le pape fait le constat que nous sommes dans la même situation. Un courant laïciste veut exclure Dieu de la vie publique et des courants religieux annoncent un bonheur sans le Christ. Comme saint Paul le faisait, le pape rappelle que le chemin du bonheur passe par le salut par la Croix du Christ et que les autres propositions sont des illusions. Benoît XVI conduit donc les jeunes à rencontrer le Christ sur la Croix, avec des mots très forts : « la Croix nous fait souvent peur, car elle semble être la négation de la vie. En réalité, c'est le contraire ! Elle est le « oui » de Dieu à l'homme, l'expression extrême de son amour et la source d'où jaillit la vie. (...) Je ne peux donc que vous inviter à
accueillir la Croix de Jésus, signe de l'amour de Dieu, comme source de vie nouvelle. » Il montrera ensuite comme l'apôtre Thomas, qui nous ressemble bien, est passé du doute à la foi en Christ mort et ressuscité.


Comment les jeunes, en presque un an, peuvent-ils mettre en pratique l'enseignement du pape ?
Durant toute cette année, les jeunes sont invités à se réunir en petits groupes, dans leurs paroisses, leurs aumôneries, leurs mouvements, leurs groupes de prière, pour méditer cette lettre. Pourquoi ne pas lire un paragraphe par mois, en demandant à chaque jeune de réfléchir à l'avance quelques questions, pour donner lieu ensuite à un temps d'échange ?


En 2010, la JMJ a fêté ses 25 ans : Benoît XVI y voit une « initiative prophétique qui a porté des fruits abondants », quels sont ces fruits ?


Les fruits des JMJ sont très nombreux. C'est d'abord pour certains jeunes un lieu d'expérience spirituelle, de découverte la présence du Christ vivant. D'autre part, c'est une expérience ecclésiale très forte. Nous rencontrons des jeunes catholiques, solidement attachés au Christ, et qui viennent du monde entier. Les prêtres et les évêques (qui assureront les catéchèses) se font aussi proches des jeunes. Cela renforce considérablement le lien des jeunes au Christ et à l'Eglise. Et cela montre au monde entier une image renouvelée et belle de l'Eglise. Par ailleurs les JMJ existent parce que des jeunes s'engagent comme volontaires pour toute l'organisation, soit dans le pays d'origine, soit dans le pays d'accueil. Ces jeunes continuent ensuite à s'engager à servir dans l'Eglise. Les JMJ ont aussi engendrées de nombreuses vocations consacrées et sacerdotales. Enfin, on peut dire que pour le pays d'accueil, la JMJ est une
grande bénédiction. Parce qu'elles requièrent l'engagement de toutes les réalités ecclésiales, la JMJ est l'occasion d'un renouvellement profond de l'Eglise, des paroisses, des groupes de jeunes, dans le pays d'accueil.


On reproche parfois aux JMJ de n'être qu'un événement ponctuel, sans lendemain. Qu'en pensez-vous ?


Dans l'Evangile, les rencontres des disciples avec le Ressuscité sont des événements ponctuels, de courte durée, qui ont cependant changé la vie des disciples et porté du fruit dans toute l'histoire du monde. Il peut en être de même pour certains événements ecclésiaux comme les JMJ. De plus, chaque JMJ n'est pas qu'un simple événement sur 5 jours. C'est un processus qui se déroule sur une ou deux années de préparation et donne des fruits ensuite, si on sait les recueillir. De façon générale, on peut dire que, durant ces 25 dernières années, les JMJ ont réellement contribué à la formation de nouvelles générations de jeunes catholiques qui sont aujourd'hui engagés dans l'Eglise et dans la société. Et cela a un impact mesurable dans certains lieux.


Comment se dérouleront les JMJ de Madrid, en 2011?


L'ouverture de la JMJ aura lieu le mardi 16 août, par une messe présidée par l'archevêque de Madrid, le cardinal Rouco Varela. Le pape arrivera le jeudi 18 août. Les mercredi, jeudi et vendredi matins, il y aura des catéchèses dans près de 300 lieux, par groupes linguistiques. Le vendredi, un chemin de croix, qui sera sans doute très marquant, comme chaque fois. Le festival de la jeunesse proposera des activités culturelles (expositions, spectacles, débats, rencontres) tous les soirs. Le samedi soir, une grande veillée de prière et le dimanche matin, 21 août, la messe de clôture. On ne s'ennuiera pas !


Le pape sait que les jeunes seront nombreux à Madrid. Comment s'inscrire ?


C'est très simple. Le site internet officiel permet de s'inscrire en groupe depuis le 1er juillet dernier. L'idée est donc d'encourager tous les jeunes à rejoindre un groupe, là où ils sont, pour partir avec eux. Ce peut être un groupe de la paroisse ou du diocèse. Il y a aussi des mouvements, des communautés et des associations qui proposent de partir avec eux. Ces groupes proposent de faire une première escale dans un diocèse espagnol, dans les jours qui précèderont la JMJ, pour une première rencontre, avec un accueil dans les paroisses et les familles jusqu'au 15 août. Tous les groupes se rendront ensuite à Madrid.







23:26 Publié dans Education | Tags : jmj 2011, benoît xvi, jeunes | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | Pin it! |

28 août 2010

Le pape Benoît XVI félicite David Cameron pour son 4ème enfant

ROME, Vendredi 27 août (ZENIT.org) - Benoît XVI a adressé un message au premier ministre anglais, David Cameron et à son épouse, pour les féliciter de la naissance de leur 4e enfant.


 

« Le Saint-Père a eu le plaisir d'apprendre la naissance de la fille du premier ministre David Cameron et de son épouse Samantha, et leur fait parvenir ses félicitations », souligne le communiqué publié mercredi 25 août par la Conférence épiscopale d'Angleterre et du Pays de Galles.

 

Samantha Cameron, 39 ans, a mis au monde une petite fille mardi 24 août, alors qu'elle se trouvait en vacances avec sa famille dans les Cornouailles. Elle porte le nom de Florence Rose Endellion. Endellion est un nom traditionnel des Cornouailles, qui dérive de sainte Endelienta, qui évangélisa le nord des Cornouailles au 5e siècle.

 

David et Samantha Cameron ont déjà trois enfants dont l'aîné, Ivan, est décédé l'an dernier à l'âge de 6 ans : un enfant handicapé qui souffrait de paralysie cérébrale et d'une grave forme d'épilepsie. Leurs deux autres enfants se prénomment Nancy (6 ans) et Arthur (4 ans).







14:03 Publié dans Société | Tags : david & samantha cameron, benoit xvi | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |