topblog Ivoire blogs

01 octobre 2015

Un nouveau cadre de partenariat avec la Côte d’Ivoire : le Groupe de la Banque mondiale soutient la relance de l’économie et l’élimination des disparités persistantes

Banque-Mondiale-Diagana-Duncan-0007(3).jpgWASHINGTON — Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a endossé aujourd’hui un cadre de partenariat avec la Côte d’Ivoire couvrant la période 2015 à 2019. Pour ces quatre prochaines années, la Banque mondiale et la Société financière internationale (IFC) prévoient respectivement un programme de prêts et d’investissements pouvant atteindre jusqu’à 1 milliard de dollars pour chacune des deux branches du Groupe ; de son côté, l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) est prête à étudier de nouvelles garanties. L’objectif est d’aider la Côte d’Ivoire à bâtir une économie compétitive et inclusive.

« C’est une journée historique. Avec ce nouveau cadre, notre institution en tant que groupe dispose, pour la première fois depuis plus de 50 ans de collaboration avec la Côte d’Ivoire, d’un outil stratégique unique et unifié au service du programme de développement du pays. Novateur en ceci qu’il conjugue des instruments de financement bien ciblés, une assistance
echnique et l’apport de connaissances, ce cadre permettra à la Côte d’Ivoire de se hisser au statut d’économie émergente et, parallèlement, d’éliminer les causes et les conséquences résiduelles de sa fragilité. La Banque mondiale, l’IFC et la MIGA uniront leurs ressources et leurs compétences pour créer les conditions d’une croissance tirée par le secteur privé à la fois durable et sans exclus, à travers la création d’emplois et la lutte contre la pauvreté », déclare Ousmane Diagana, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Togo, le Bénin et la Guinée. ... suite de l'article sur Banque Mondiale

05:05 Publié dans Economie | Tags : banque mondiale, soutien, relance, economie ivoirienne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

15 septembre 2011

Médias et Banque Mondiale pour un partenariat

 
L’Union nationale des journalistes de Cote d’Ivoire et la Banque Mondiale ont co organisé un séminaire atelier sur « le Rôle des Médias  en matière de développement » le lundi 05 septembre 2011 dans les locaux de l’Institution basée à Abidjan. Cette rencontre est organisée dans les perspectives des Assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International (FMI) prévues du 23 au 25 septembre prochain à Washington.
 
Ce  Séminaire Atelier  s’inscrit  dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de la Banque mondiale  pour  l’Afrique. Ainsi  Obiageli Ezekwesili, la vice présidente de la Banque Mondiale pour  l’Afrique a voulu partager avec les journalistes africains, par Visio conférence depuis Abuja, le contenu de  cette  stratégie. Entre autre, les perspectives de partenariat de la Banque mondiale, le rôle des journalistes dans le développement, les contraintes et les difficultés….. en se référant  évidemment aux exigences micro économiques et macro économiques. Cela s’est fait dans les locaux de cette Institution avec la participation des leaders  de la presse africaine issus  d’une trentaine de pays connectés. Cette stratégie met un accent particulier entre autre sur le partage du savoir et le financement Plusieurs problématiques du continent ont été évoquées. Est-ce que les médias jouent leur rôle de courroie avec les populations ? Qu’est ce que les journalistes peuvent faire ? Comment  les médias pourraient prendre une part active et comment  établir un partenariat ? Quelles sont les mesures qui seront prises dans le cadre de ce partenariat ? Pour Mam Camara, président de l’Unjci, la presse doit accompagner le développement d’un pays. « Avec les échanges, nous  pourrons avoir une plate forme de collaboration entre la Banque mondiale et les médias ivoiriens » a-t-il ajouté. La presse ivoirienne a considérablement répondu à l’invitation de la Vice Présidente de la Banque pour l’Afrique, Obiageli Ezekwesili. Koné Ibrahim Journaliste et Professeur de journalisme,  Aka Sayé Lazare DG de la RTI, Agnès Kraidy de Fraternité Matin, Zio Moussa président de l’Olped, Samba Koné ancien patron de l’Olped, Remi Coulibaly de Fraternité Matin, Eugène Attoubé de RTI1, Laurence Sautier de RTI2, Hermance Koukoua N’tah de Soir Info, Mam Camara président de l’Unjci, Guillaume Gbato de Notre Voie, Gbané Yacouba de Le Temps, Emile Konan Fréjus de Radio Cote d’Ivoire, Stéphane Goué du Comité de protection des journalistes ont pris part à cette importance rencontre consacrée au développement par la presse. Le séminaire atelier s’est voulu être donc une plate forme d’échanges sur les moyens de solidifier concrètement  l’apport des médias africains comme partenaires au développement. Un débat s’est fait entre les différents participants au niveau de chaque pays afin de leur permettre très prochainement d’adopter un plan d’action adapté aux réalités nationales. Cette démarche de collaboration permettra, à coup sur, de renforcer les capacités pour une bonne performance économique. Selon la Banque mondiale,  il ya une nécessité de sceller un partenariat entre la presse et elle. Car les médias sont un vecteur de développement. Pour cette Institution, la presse a un role important à jouer, notamment dans la mise en œuvre de cette stratégie et dans le processus de développement des pays africains. A en croire le Chargé principal des opérations pour la Banque Mondiale Emmanuel Noubissié, il faut améliorer le panorama des médias sur le continent  et améliorer les images dans le cadre de la gouvernance. « Bien qu’étant en contact avec la presse, il serait bon pour nous de renforcer ce contact à travers un partenariat. En ce qui concerne la Cote d’Ivoire, la mise en place d’un partenariat agissant entre la Banque mondiale et l’ensemble de la presse à travers l’Unjci » a-t-il  précisé.  La stratégie de la Cote d’Ivoire a quatre piliers : développement du secteur agricole, gouvernance institutionnelle, développement du secteur privé et renaissance de l’infrastructure. Cette rencontre sur le « Role des médias en matière de développement » augure une ère de partenariat. A partir du document que l’Unjci  transmettra, la Banque mondiale pourra mettre en œuvre le partenariat avec la presse ivoirienne. Ce qui demande à faire un travail à l’intérieur de la corporation.
Patrice Wanset

00:17 Publié dans Economie | Tags : banque mondiale, formation, journalistes, cote d'ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |