topblog Ivoire blogs

11 juin 2015

Protéines animales et halieutiques:Lutte contre l’insécurité alimentaire

peste,proteine, animale, halieutique, insecurité alimentaireLe secteur des ressources animales et halieutiques qui concourt à l’amélioration de la sécurité alimentaire, à la diversification et l’augmentation des revenus des éleveurs et des pêcheurs et à la réduction de la faim en Côte d’Ivoire est hélas confronté à des contraintes sanitaires récurrentes, y compris la peste des petits ruminants (PPR). Cette situation fragilise la satisfaction des besoins nationaux en viande et abats dont le taux global de couverture est de 50,4%. Ce taux par type de produit est de 37,6% pour le bovin ; 65,5% pour les ovins et caprins ; 16,1% pour les porcins ; 98,9% pour la volaille ; 100% pour les œufs et 16,3% pour le lait.

La mise en œuvre du Plan stratégique de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture 2014-2020, constitue la réponse du Gouvernement ivoirien à la lutte contre l’insécurité alimentaire en matière de protéines animales et halieutiques de qualité.

Ce Plan prévoit l’évolution de la couverture des besoins nationaux en viande et abats de 26,69% en 2011 à 61,62% en 2020. La production nationale (aquaculture et pêche) passera de 53000 tonnes pour la même période, soit un taux de couverture de 75% des besoins de consommation des populations. Cette évolution devrait permettre de relever la contribution au produit intérieur brut (PIB) du sous-secteur de la production animale et halieutique pour passer de 2% actuellement à 6% à l’horizon 2020.

Patrice Kouakou Wanset

09:32 Publié dans Economie | Tags : peste, proteine, animale, halieutique, insecurité alimentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |