topblog Ivoire blogs

26 juillet 2017

Jeux de la Francophonie: jonglages, coups de fesses et balle de tennis (REPORTAGE)

Jeux francophonie AKWABA Village.jpgAbidjan - "Waoouuu", crie la foule, hurlant de rire, chaque fois que l'Ivoirien Ignace Kassio fait passer le ballon au dessus de sa tête pour le faire rebondir sur ses fesses, avant de poursuivre ses acrobaties pour remporter la compétition de freestyle.

Les 8es jeux de la Francophonie (du 21 au 30 juillet) mettent en lumière des disciplines atypiques comme le jonglage avec ballon de foot. Dix équipes ou solistes s'affrontent à Abidjan et, si on peut discuter du caractère sportif de certaines épreuves, le show est au rendez-vous pour des centaines de spectateurs enthousiastes.

Les styles et la musique varient: looks et musiques plus hip-hop pour les Français, Libanais, Marocains et Canadiens, tenues sportives et tubes continentaux pour les Africains.

Au milieu, un "ovni": Pham Viet Cuong, du Vietnam, qui présente un numéro de cirque sur une échelle et jongle... avec les mains, aux côtés d'une assistante en talons.

- l'exemple de Maradona -
Les juges doivent noter la créativité, le contrôle, le style, l'esprit d'équipe (pour les groupes), l'impression générale mais aussi la réaction du public, explique à l'AFP l'un des quatre juges, le Camerounais Luc Yatchokeu.

A l'applaudimètre, c'est sans conteste Ignace Kassio, et son maillot ivoirien, qui emportent les suffrages. Associant prouesses techniques, facilité et humour, il met le public dans sa poche.

"Je travaille tous les jours, je m'entraîne. Il faut garder le contact avec le ballon sinon c'est pas bon", confie Ignace, originaire de Duekoué (ouest) et qui compense aisément sa petite taille et un bras droit atrophié et paralysé.

"Mes parents m'ont dit que j'étais né comme ça. Les gens disaient que je ne pouvais pas faire mieux qu'eux, alors je me suis dit que si je travaillais, ça pouvait être intéressant pour tout le monde", explique Ignace, 25 ans, qui assure s'être inspiré de la star argentine Diego Armando Maradona, virtuose des jonglages, qu'il a vu jouer avec une balle de tennis.

Pendant sa prestation, Ignace échange le ballon de foot pour cette balle de tennis, sans que le rétrécissement ne lui pose problème. Mieux que Maradona, il réussit à attraper la balle en mordant dedans avec ses dents... Succès garanti auprès du public!

Sa figure avec les coups de postérieur?: "J'ai essayé une fois comme ça et j'ai vu les gens rire. Alors, j'ai +bissé+ (recommencé), et je me suis dit +pourquoi pas enchaîner et donner de la joie aux gens+ ?", rigole le showman qui vit de son art, courant le cachet dans des "mariages, baptêmes, festivals, boîtes de nuit etc..."

"Il doit gagner, c'est sûr", estime Ibrahim Konaté, couturier, maillot de l'Atletico Madrid sur le dos.

Son fils Aboubakar de 9 ans sur les épaules, Traoré Siaka, commerçant, ne rate pas une miette du spectacle. "Je l'ai emmené voir le foot et la lutte hier. Aujourd'hui, le freestyle, c'est sympa", explique-t-il. "Moi, je joue au foot, il y a des bons jongleurs qui ne jouent pas bien et des mauvais
jongleurs qui jouent bien" souligne-t-le père de famille.

Agnes Elebie, 21 ans, ancienne gardienne des U20 ivoiriens, championne de Côte d'Ivoire de freestyle, a été séduite par la seule femme en lice: "J'ai bien regardé ce qu'elle faisait. Je veux m'entraîner et faire comme elle pour un jour faire aussi les jeux de la Francophonie".

AFP

00:01 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

25 juillet 2017

8èmes Jeux de la Francophonie : la SOTRA assure le Transport des participants

Sotra Francophonie 2017.jpgTransporteur officiel des 8èmes Jeux de la Francophonie, la Sotra assure le déplacement des participants avec une prestation de service que ses responsables ont voulu à la dimension des pays développés. Méité Bouaké, Directeur général de la Sotra, a d’ailleurs inscrit les services de sa structure dans le cadre d’un challenge : « Transporter 4000 personnes est un véritable challenge. Il s’agit de mettre à la disposition des athlètes et des encadreurs un système de transport performant alliant confort et sécurité. Certains participants viennent de pays où le transport est bien organisé d’où la nécessité d’offrir un service semblable aux leurs ».
La Sotra a donc sorti la grande artillerie pour convoyer athlètes, artistes, hommes de lettre et encadreurs des villages d’accueil vers les différents sites de compétition. 
« Une centaine de véhicules, équipée de wifi, a été mobilisée pour les athlètes et leurs encadreurs. 250 agents ont été affectés à l’encadrement et la régulation de ce service », a confié Méité Bouaké samedi dernier, à la gare Sotra de Marcory où il s’était rendu pour s’assurer du bon fonctionnement du transport des hôtes du pays. Les premiers à s’en réjouir sont les participants eux-mêmes. « Le transport se passe bien, surtout qu’ils nous ont facilité la tâche avec le wifi. Alors, moi je préfère faire des allés et retours, pour profiter de la connexion. Et je puis vous dire que jusqu’à présent, nous n’avons pas encore constaté de difficultés au niveau du transport. C’est vraiment formidable », déclare Mahélé Janny, cycliste de la RD Congo. Même son de cloche chez Julie Rajotte : « Je suis de l’équipe de basketball de Québec (Canada). Du point de vue transport, ça va très bien. On a des autobus avec la sécurité, le wifi et puis on est escorté. Six (6) minutes suffisent pour arriver à destination. C’est parfait ! »
Coulibaly Mamadou, président de la Commission transport des 8èmes jeux de la francophonie se dit tout aussi satisfait du système de transport mis en place par la Sotra « chaque 10mn, un autobus part du village vers les sites de compétition et vice-versa. À tout moment, tout athlète ou artiste qui veut s’y rendre, n’a que 10 mn d’attente avant le départ », a-t-il renchéri. Des navettes tournent en boucle de 7h du matin jusqu’à 22h.
Refusant toute idée de changement de rythme, la Sotra se dit prête à adapter son offre à toute demande supplémentaire. Par ailleurs, aucune incidence n’est constatée sur le fonctionnement normal de son réseau d’exploitation.

Abidjan.net

23:06 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Jeux de la Francophonie: Ta-Lou et les Ivoiriens mettent le feu au stade d’Abidjan

TA Lou.jpgAbidjan - Les relais 4x100m masculin et féminin ivoiriens avec Marie-Josée Ta-Lou en vedette ont mis le feu au stade d'Abidjan mardi avec deux médailles d'or lors des épreuves d'athlétisme des 8es jeux de la Francophonie.

"Ta-Lou! Ta-Lou!" ont hurlé les 3 à 4000 spectateurs avant que la sprinteuse (4e du 100 et 200m au jeux de Rio), dernière relayeuse ivoirienne, ne franchisse la ligne avec une large avance sur les Camerounaises et Canadiennes.

"C'est une joie immense. Ce n'est pas la première fois que je cours ici mais avec le public c'est une chaleur! C'est un plaisir pour moi de courir au pays", a-t-elle dit à l'AFP.

"Il est normal que je vienne aider les filles à gagner une première médaille pour la Côte d'Ivoire (chez les dames en athlétisme). (Cette victoire) ça représente beaucoup pour moi et les autres patriotes", a ajouté Ta-Lou, qui s'est imposée sur 200m à Monaco la semaine dernière.

"Je vise une médaille à Londres", a affirmé la sprinteuse qui sera une des favorites des Mondiaux sur 100 comme 200m. Elle ne s'était pas alignée en individuel sur ces jeux de la Francophonie pour ne pas hypothéquer ses chances londoniennes: "Ca demande beaucoup d'énergie deux courses (un tour de qualification), alors que là c'est une course (départ lancée) et je le prends comme un entraînement".

Elle a néanmoins fait le déplacement au pays contrairement à ses deux collègues sprinteurs qui ont également des ambitions à Londres, Murielle Ahouré et Youssef Ben Meité. Les garçon ivoiriens eux n'ont pas eu besoin de leur star pour s'imposer.

Parmi les autres résultats, Marthe Koala (13.32), qui défendra les couleurs du Burkina dans l'heptathlon à Londres, s'est imposée sur 100m haies d'un cheveu devant la Française Pauline Lett (13.32 également) alors que les Marocaines Fawa Sidi Madane et Oumaima Saoud, 6e la veille sur 800, ont signé un doublé sur 3000m steeple.

La championne d'Afrique camerounaise Auriol Donmgo Mekemnang a fait la loi au poids (17m98), laissant sa plus proche rivale, la Gabonaise Carine Mekam Ndong, à plus de 2 m.

Chez les hommes, Loïc Herkenrath a perpétué la tradition française sur 110m haies (13.74) devant le Canadien Sekou Mohamed Kaba et son compatriote Nicolas Borome. Les Roumains ont réalisé un doublé au javelot avec George Catalin (74.67) et Alexandru Novac.

Principaux résultats

HOMMES
Relais 4x100
1. COTE D'IVOIRE 39.39
(Francis KONE GOGBEU, Arthur CISSE GUE, Aurel Eme TCHAN BI CHAN, Wilfried
Serge KOFFI HUA)
2.CANADA 40.16
(Lucanus ROBINSON, Likembe Francis MOLANGO, Bismark BOATENG, Benjamin
WILLIAMS)
3. SEYCHELLES 40.31
(Sharry DODIN, Dylan SICOBO, Ned AZEMIA, Henriette LEEROY)
4. FRANCE 40.44
(Nicolas BOROME Loic HERKENRATH Pierrick GODEFROY Thomas DELMESTRE)

110m haies
1. HERKENRATH Loic (FRA)13.74
2. KABA Sekou Mohamed (CAN) 13.81
3. BOROME Nicolas (FRA) 13.94

Javelot
1. ZAHARIA George Catalin (ROU) 74.67
2. NOVAC Alexandru Mihaita 68.85
3. REUTER Tom (LUX) 64.40

Hauteur
1.CATE Sean (CAN) 2.20
2. DJOUMESSI TEMFACK Fernan (CMR) 2.18
3.MANSARAY Alhaji (CAN) 2.16


DAMES
3000M Steeple
1. SIDI MADANE Fadwa (MAR) 9:44.11
2. SAOUD Oumaima (MAR) 10:10.53
3. BOUZAYANI Marwa (TUN) 10:10.78

100m Haies
1.KOALA Marthe (BUR) 13.32 (Photo finish)
2. LETT Pauline (FRA)13.32
3. MADDEX Ashlea Elaine (CAN) 13.44

POIDS
1. DONGMO MEKEMNANG Auriol (CMR) 17.68
2. MEKAM NDONG Carine (GAB) 15.34
3. PORLIER LANGLOIS Alex (QUE) 15.24

Relais 4x100
1. COTE D'IVOIRE 44.22
(Karel Elodie ZIKETH, Mireille Parfaite GAHA, Adeline GOUENON NANZIE, Marie
Josee TA LOU)
2. CAMEROUN 45.23
(Germaine ABESSOLO BIVINA, Marie Gisele ELEME ASSE, C. ABDOULLAHI LABARANG,
Fanny Laure APPES EKANGA)
3. CANADA 45.84
(Natasha Lilian BROWN, Emy BELIVEAU, Leah WALKEDEN Khadijah VALENTINE)
4. CONGO 46.29
(Jedilesse BALEBA TINI, Natacha NGOYE AKAMABI; Michele Felie MBOYI,
Marcelle C. BOUELE BONDO)

AFP

22:48 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

22 juillet 2017

8e édition des Jeux de la Francophonie: Le président Alassane Ouattara ouvre les jeux d’Abidjan

JEUX-FRANCOPHONIE ouverture.jpgLa 8e édition des Jeux de la Francophonie, qui se déroule à Abidjan en Cote d’Ivoire, a officiellement été ouverte par le président de la République, Allasane Ouattara , en présence des chefs d’Etat, Nana Akufo-Addo(Ghana) et Ibrahim Boubacar Keita(Mali), Faure Essozimna Gnassingbé ( Togo) et de Michael Jean secrétaire général de la Francophonie. 


Le stade Félix Houphouët-Boigny a abrité ce vendredi 21 juillet la cérémonie officielle des 8e jeux de la Francophonie. un podium bleue dressé sur la pelouse, des délégations qui défilent devant chefs d’Etat et spectateurs. La cérémonie d’ouverture des 8e Jeux de la Francophonie avait l’allure des grandes cérémonies olympiques. Médaillée de bronze olympique à Rio en 2016, l’ivoirienne Ruth Gbagbi a ouvert le défilé. Elle était suivi par les représentants d’une cinquantaine de pays, 4000 athlètes en tout. 


Dans les discours officiels, Beugré Mambé Beugré Mambé, ministre auprès du président de la République chargé de l`organisation des Jeux de la francophonie a souhaité la cordiale bienvenue aux différentes délégations." La jeunesse est l’oxygène de nos nations" a martelé le ministre. Pour lui, les jeux de la francophonie offre une occasion unique aux jeux francophones de se rencontrer à travers le sport et la langue française.

Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie de son coté évoquait la force de la francophonie et de la langue, " nous démontrons que la langue française est un véritable trait d’union" avant d’ajouter "les jeux de la francophonie c’est aimer vivre libre ensemble."

Avant de déclarer officiellement ouvert les 8e jeux de la francophonie, le président de la République ivoirienne a salué les efforts de tous ceux qui ont contribué à la réussite des jeux. Selon le président ivoirien également, la francophonie représente une force politique,culturelle et sociale qu’il faut préserver. "Les jeux de la francophonie nous montrent qu’à travers le sport nous devons prendre conscience de l’atout qu’offre la francophonie" a renchérit le chef de l’Etat. Ainsi pour Alassane Ouattara; nous devons faire en sorte que les jeux soient une occasion de nous rappeler ce qui qui nous unis.


Les 8e Jeux de la Francophonie se déroulent du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan la capitale ivoirienne.

Abidjan.net

05:51 Publié dans Culture, Jeux, Société, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

8e Jeux de la Francophonie: Plan de circulation dans la ville d'Abidjan

JEUX-FRANCOPHONIE Abidj.jpgQuelques informations du plan de circulation prévu pour les jeux de la Francophonie.

1. Le boulevard Lagunaire sera fermé ce vendredi 21 Juillet 2017 à partir de midi (12 H) dans le cadre de la cérémonie d’ouverture.

2. L’itinéraire palais des sports – Stade Félix Houphouët Boigny sera fermé Le dimanche 23 Juillet 2017 dans la matinée dans le cadre de l’épreuve du Marathon.

3. Le boulevard Giscard d’Estaing(VGE), le pont De Gaulle, le pont Henri Konan Bédié et l’autoroute menant à Grand Bassam le Jeudi 27 Juillet 2017 dans le cadre du Tour cycliste.

Recommandations durant ces jeux :

• Prévoir des perturbations du trafic routier et se conformer aux dispositifs sécuritaires (Voies de déviation, etc…) qui seront mis en œuvre par les forces de sécurité principalement dans les communes de Cocody, du plateau et toute la zone sud (Treichville, Marcory, Koumassi, Port-Bouet).

Source: Comité d'organisation

05:35 Publié dans Jeux, Société, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

19 juillet 2017

Les Jeux de la Francophonie, une première pour la Côte d’Ivoire

JEUX-FRANCOPHONIE 4.jpgLa Côte d'Ivoire, marquée par une décennie de crise politico-militaire, accueille à partir de vendredi, pour la première fois depuis la normalisation, un grand événement international, avec les 8es Jeux de la Francophonie qui réunissent 4.000 athlètes et artistes de 53 pays.

Programmés du 21 au 30 juillet, les Jeux combinent compétitions sportives et concours culturels. "Nous attendons de ces Jeux un impact, politique, diplomatique et économique (...) c'est un clin d'oeil aux investisseurs", a confié à l'AFP Baba Coulibaly, directeur de la communication du ministre chargé des Jeux.

Ceux-ci visent, selon les organisateurs, à favoriser le développement économique et à "renforcer la cohésion nationale" de la Côte d'Ivoire où les tensions sont encore présentes. La principale puissance francophone d'Afrique de l'Ouest a retrouvé une forte croissance économique et une partie de son
rayonnement depuis le retour à la paix civile en 2011.

Au menu de ces Jeux, organisés tous les quatre ans: athlétisme, handi-athlétisme, basket-ball féminin, football masculin, judo, lutte libre, lutte africaine, tennis de table et cyclisme sur route en démonstration. Malgré le nombre important d'athlètes, les Jeux de la Francophonie peinent à se faire une place dans les calendriers internationaux de haut niveau, comme en témoigne l'athlétisme.

Si la sprinteuse ivoirienne Marie-Josée Ta-Lou (4e des 100 m et 200 m aux JO de Rio) est annoncée par la presse, les autres stars Murielle Ahouré (vice-championne du monde des 100 et 200 en 2013) ou Ben Youssef Meité, 6e du 100 m à Rio, devraient faire l'impasse pour mieux se concentrer sur les
Mondiaux de Londres.

Sept disciplines artistiques sont proposées: arts de la rue (hip-hop, marionnettes géantes, jonglerie), arts visuels (peinture, sculpture, installations), chanson, conte, danse de création, littérature et
photographie, mais aussi la "création numérique" et la "création écologique" pour le développement.

Ce grand rendez-vous international qui verra défiler de nombreuses personnalités politiques est l'occasion pour la capitale économique Abidjan de rénover ou construire d'importantes infrastructures. Dans les derniers jours avant la cérémonie d'ouverture, les ouvriers s'affairaient sur les différents sites des Jeux pour terminer à temps les chantiers.

- Maquis, plage et boîte de nuit au village -

"C'est la course mais tout sera prêt", promet Thomas Gil, du Comité international des Jeux, qui assure que ces travaux sont un "legs pour le développement". Le Palais des sports de Treichville, quartier populaire d'Abidjan, a été entièrement rénové et ripoliné de couleurs vives. Outre la grande salle polyvalente de 5.000 places, modernisée, une nouvelle salle de 2.500 places a été érigée.

Au Village des Jeux, des dizaines d'ouvriers s'activaient au milieu de tractopelles et de bétonnières sur les 17 hectares de l'Institut national de la Jeunesse et des Sports, dont les installations ont été agrandies et modernisées.

Trente-trois bâtiments de deux étages en préfabriqué ont été rapidement montés pour loger les 4.000 participants. Ceux-ci disposeront de terrains et de salles d'entraînement, d'une cantine de 1.800 places, d'un "maquis" (bar-restaurant populaire) pour donner une touche ivoirienne, d'une plage privée sur la lagune et même d'une boîte de nuit aménagée dans la villa du directeur de l'Institut, momentanément évacué.

Si le budget d'organisation du Comité se monte à 11,5 millions d'euros, le gouvernement n'a pas souhaité dévoiler le coût des travaux d'infrastructures, à sa charge, nettement plus important.

Beaucoup critiquent déjà les investissements, émettant des doutes sur leur réalité ou leur impact. "La Francophonie, c'est joli mais à Abidjan y a plus d'argent", chantonnait mardi un démarcheur de rue.

Près de 10.000 militaires, gendarmes et policiers sont mobilisés pour la sécurité des Jeux, selon Baba Coulibaly, alors que plusieurs mutineries ont éclaté dernièrement dans l'armée et qu'un attentat jihadiste avait frappé la
Côte d'Ivoire en 2016, faisant 19 morts.

AFP

17:50 Publié dans Culture, Economie, Jeux, Société, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |