topblog Ivoire blogs

01 mai 2019

''La Miséricorde engage l'homme sur un chemin de confiance, de prière, de dialogue, et de service'' Mgr Albert-Marie de Monléon, o.p.

miséricorde, chemin de confiance, de prière, de dialoguePlus nous prions le Christ Miséricordieux, plus nous étudions la  Miséricorde Divine dans la Parole de Dieu, dans les écrits des Saints, plus nous mettons  à l'écoute des Papes Jean-Paul II, Benoît XVI et François, plus nous essayons de la mettre en œuvre et d'en vivre, plus nous découvrons sa force de renouvellement pour l'homme et pour la société. La Miséricorde apporte lucidité et réconfort dans les cœurs, dans les relations interpersonnelles et entre les nations. Sans elle, il n'y aura pas de paix dans le monde. Pour les croyants, la Miséricorde Divine est un chemin de sainteté proposé par Dieu à son Eglise pour le XXIe siècle à travers la vie des saints du XXe : Pier-Giorgio Frassati (+ 1925), Sainte Faustine Kowalska (1936), Maximilien-Marie Kolbe (+1941), Mère Teresa (+ 1997), Saint Jean-Paul Il (+ 2005), sans oublier Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Docteur de la Miséricorde : (+ 1897). 

Dans un monde ébranlé où beaucoup d'hommes et de femmes cherchent un sens à leur vie, ont besoin de retrouver l'espérance, la Miséricorde est un Bonheur pour l'homme. Force qui assigne au Mal sa limite à ne pas franchir (Saint Jean-Paul Il), la Miséricorde engage l'homme sur un chemin de confiance, de prière, de dialogue avec tout homme, elle l'invite à se mettre au service de toute personne, en particulier celle qui souffre. En vivant la miséricorde, les chrétiens témoignent d'un Dieu proche des hommes en même temps qu'il les ouvre à sa Transcendance. La Miséricorde est réellement un chemin de bonheur pour l'homme, quelles que soient sa culture et sa vie personnelle, le continent ou la société dans lesquels il vit, car elle conduit à Dieu, le met en communion avec Lui.

Source: Congrès Miséricorde France

04:53 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |

30 avril 2019

Le Prix Al-Sumait: Le Directeur Général Adjoint de la FAO invité à rejoindre le Conseil d'administration

fao, onu, développement durable, prix Al Sumait pour le développement de l'afriqueLa Fondation du Koweït pour l'avancement des sciences (KFAS) (http://KFAS.org.kw) a confirmé mardi 30 avril 2019 que Daniel Gustafson, Directeur général adjoint de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a été officiellement invité à rejoindre le Conseil d'administration du prix Al Sumait pour le développement de l'Afrique.

L'invitation officielle du ministre des Affaires du palais princier de Doha, le Cheikh Ali Al-Jarrah Al-Sabah, a été remise par le chargé d'affaires de l'ambassade du Koweït à Rome, le conseiller Salem Al-Zamanan.

Daniel Gustafson a qualifié l'initiative d’intérêt international pour stimuler la recherche scientifique au service des objectifs de développement durable de l'ONU, pour aider les communautés africaines défavorisées et améliorer leurs conditions de vie. Il a déclaré que sa nomination au conseil d'administration contribuera à élargir et à développer le partenariat de la FAO avec le Koweït, en particulier dans le domaine de la sécurité alimentaire, tâche principale de la FAO et élément clé des objectifs de développement durable des Nations Unies pour 2030.

« C’est un forum scientifique de classe mondiale qui regroupe des experts, des scientifiques et des spécialistes de divers domaines, et qui possède de vastes archives de recherche et scientifiques issues de la coopération avec des universités et des institutions scientifiques réputées », a déclaré Salem Al-Zamanam pour décrire l’organisation de l’ONU. Salem Al-Zamanan a exprimé sa fierté d'accueillir la FAO pour participer à cette initiative.

fao, onu, développement durable, prix Al Sumait pour le développement de l'afrique« Nous sommes impatients d'accueillir M. Gustafson au conseil d'administration et de renforcer nos relations avec la FAO. À cette fin, nous allons prolonger la période de nomination de la catégorie sécurité alimentaire du prix jusqu'à la fin du mois de mai 2019. Cela afin de garantir la nomination de toutes les personnes et ONG qui ont un impact positif sur le développement de la sécurité alimentaire en Afrique », a commenté le Dr. Adnan Shihab-Eldin, membre du conseil d'administration et Directeur général de la KFAS.

Le nominé proposé par le comité de sélection du prix sera confirmé par le conseil d'administration du prix Al-Sumait, qui comprend des personnalités internationales du secteur du développement en Afrique et des philanthropes de renommée mondiale. Le conseil est présidé par Son Excellence Cheikh Sabah Khaled Al-Hamad Al-Sabah, Premier vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères de l'État du Koweït.

Les autres administrateurs incluent M. Bill Gates, coprésident de la Fondation Bill et Melinda Gates ; M. Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique ; et M. Abdulatif Al-Hamad, directeur général et président du Conseil d'administration du Fonds arabe pour le développement économique et social.

Annoncé par l'émir de l'État du Koweït, Son Altesse Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, en novembre 2013 lors du 3ème Sommet Arabo-Africain, l'objectif du Prix de la santé Al-Sumait est de contribuer de manière significative à la résolution des problèmes de développement sanitaire auxquels font face les nations africaines. Le prix célèbre les accomplissements de feu docteur Abdulrahman Al-Sumait, un médecin koweïtien qui a consacré sa vie à aider les défavorisés en Afrique.

Source: Kuwait Foundation for the Advancement of Sciences (KFAS).

Pour plus d'informations, visitez le site www.AlSumaitPrize.org ou contactez la Fondation du Koweït pour l'avancement des sciences (KFAS) (http://KFAS.org.kw) :
P. (+965) 22270465
E. info@alsumaitprize.org

Autonomisation & inclusion politique/Femmes: L’Administrateur de l’USAID en visite à Abobo

association de femmes d'abobo, autonomisation, inclusion politiqueL’Administrateur de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID), M. Mark Green a assisté le mercredi 17 avril 2019 à Abobo Anokoua à une rencontre de l’association villageoise d'épargne et de crédit: Femmes Amour Main dans la Main. Cette visite qui se situe dans le cadre du Programme de Transition et Inclusion Politique (PTI) de l’USAID s’est déroulée en présence de la Représentante Pays de l’USAID, Dr Nancy Lowenthal, du Directeur de Care International, M. Guillaume Aguettant, et du National Democratic Institute (NDI), Kevin Adomayakpor.

La rencontre s’est déroulée sous forme de témoignages, et de sensibilisation, notamment de partage sur l’expérience d’une dame, analphabète ayant bénéficié d’appui socio-économique qui s’est présentée en candidate indépendante aux élections législatives dans le Gbêkê et qui s’est retrouvée en seconde position.

La suite des échanges a porté sur les questions de sécurité, de médiation, de renforcement de la confiance entre les forces de sécurité et la communauté, de la participation politique des femmes.

Au terme de ce débat riche et animé, la POECI, coalition de 16 ONG d’observation électorale, a fourni une carte situant le contexte électoral en Côte d’Ivoire et l’importance de l’observation pour prévenir et combattre la violence et en vue d’assurer la transparence des élections. Enfin, CIVILIA, la « voix du peuple » d’Internews dans le cadre de ce programme, a montré le rôle des médias dans la modération du débat sur les questions électorales et les conflits conflictuels.

Le programme PTI, d’un montant de 6 milliards de F. CFA (11.2 million de dollars), est mis en œuvre par NDI avec un consortium d’ONG locales et internationales.  Le programme vise à adresser les questions d’inclusion des jeunes et des femmes dans le processus politique et le renforcement des capacités de résilience des communautés. 

L’Administrateur Green a encouragé les femmes à travailler ensemble pour elles même et pour leurs filles.

Le Gouvernement des États-Unis d’Amérique travaille en étroite collaboration avec le Gouvernement de la Côte d'Ivoire pour soutenir son objectif de devenir un pays émergent à l'horizon 2020. Ce programme s’inscrit dans le cadre d’une assistance plus large apportée chaque année à la Côte d’Ivoire par l’Ambassade des États-Unis. Cette année, les États-Unis fournissent un financement d’environ 250 millions de dollars (143 milliards de FCFA ou 5,700 de CFA pour chaque résident de la Côte d’Ivoire), y compris l’assistance accordée dans le cadre du Millenium Challenge Corporation, qui débutera en 2019.  Le 7 novembre 2017, le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement américain et la Côte d’Ivoire ont signé un compact d’un montant de 524,7 millions de dollars (300 milliards de FCFA) pour une période de cinq ans en vue de renforcer la croissance économique et réduire la pauvreté. 

association de femmes d'abobo, autonomisation, inclusion politiqueLe peuple américain, à travers l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), investit dans différents domaines techniques en vue de renforcer les capacités des Ivoiriens et leur permettre ainsi d’atteindre cet objectif. Ces programmes servent la mission globale de l’USAID, qui est de mettre fin à l'extrême pauvreté à travers des partenariats et promouvoir des sociétés démocratiques résilientes tout en faisant progresser la sécurité et la prospérité de l'Amérique.