topblog Ivoire blogs

17 mai 2017

Côte d'Ivoire : le chef de l'ONU se félicite du retour au calme après plusieurs jours de troubles

17 mai 2017 – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s'est félicité du retour au calme en Côte d'Ivoire suite aux actes de violence « inacceptables » commis par les soldats des Forces armées de Côte d'Ivoire (FACI) ces derniers jours.

Après quatre jours de troubles qui ont fait trois morts, selon la presse, les soldats mutins, qui réclamaient le paiement de leurs primes, ont accepté mardi un accord proposé par le gouvernement. Les soldats ont accepté de rentrer dans leurs casernes permettant un retour à la normale à Abidjan et Bouaké - les principales villes du pays.

Le Secrétaire général « félicite le gouvernement de la Côte d'Ivoire pour ses efforts qui ont permis de remédier aux tensions et de rétablir la sécurité », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration à la presse publiée mardi soir.

« Le Secrétaire général exprime le soutien constant des Nations Unies au gouvernement de la Côte d'Ivoire dans ses efforts pour préserver les avancées en matière de paix et de stabilité dans le pays qui ont été obtenues après tant d'efforts, y compris avec l'assistance de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) et d'autres partenaires internationaux ».

Après 13 ans de présence en Côte d'Ivoire, l'ONUCI doit officiellement clôturer à la fin du mois de juin. L'ONUCI est en train de déléguer à l'équipe pays des Nations Unies les tâches essentielles nécessaires pour assurer la pérennité des avancées réalisées jusqu'à présent en Côte d'Ivoire.

Centre d'actualités de l'ONU

19:23 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

23 mars 2017

Réconciliation nationale: Mettre sa nature au service de la paix

Carte Afrique.jpgLa concorde et les affrontements ne font pas bon ménage. C’est pourquoi les populations, les chrétiens et les musulmans élèvent leurs voix dans les ferventes prières, comme la fumée de l’encens afin de bénéficier du pardon de Dieu en considérant la triple adéquation :

accepter l’autre, pardonner et cultiver la paix. La réconciliation est signe de maturité et de fraternité.

Et d’ajouter pour l’ex Directeur Général de l’UNESCO, Federico MAYOR, une culture qui rejette la violence s’attache à prévenir les conflits à leur source et de la négociation. Au total les chrétiens, les musulmans et les populations s’invitent à mettre en évidence le plus grand commandement de Dieu. Tous les hommes et toutes les femmes doivent se réconcilier en mettant leur nature au service de la paix.

Pour Javier Pérez De CUELLAR, il faut réunir trois conditions : il faut accepter de se parler, il faut souhaiter s’entendre et il faut pouvoir se faire des concessions équilibrées.

Le temps des conversions forcées est fini, il est à la convergence des idées pour la paix tout entière. Meurtriers ou victimes nous sommes condamnés à vivre ensemble ; nous devons aller à la paix. Au total, l’UNESCO renchérit en ces termes : Les guerres prennent naissance dans l’esprit des hommes, c’est aussi dans l’esprit des hommes que doivent s’édifier les défenses de la paix.

Patrice Kouakou

 

08:31 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

17 mars 2017

Réconciliation nationale : L’Abidjanaise, une manne à exploiter

Abidjanaise.jpgL’hymne national de la Côte d’Ivoire, l’Abidjanaise est un outil de sensibilisation pour la paix durable. Il parle beaucoup d’amour, et est le miroir de la moralité du pays. C’est un programme de gouvernement que chacun doit appliquer à sa propre vie. « La paix n’est pas un vain mot, mais un comportement.»

Tels sont les propos du président Félix Houphouët-Boigny. Ce qui implique que chacun doit avoir un comportement qui va dans le sens de la paix nationale. La Côte d’Ivoire est un pays d’hospitalité, c’est pourquoi il a un fort taux d’immigrés. L’hospitalité fait partie des valeurs que Dieu lui-même recherche dans la vie de quelqu’un qui veut l’adorer.

En tant que terre d’espérance, il est un lieu de restauration qui attire le monde. Dieu a béni la Côte d’Ivoire avec un sous sol riche et une terre privilégiée. Le président Houphouët-Boigny ne s’est pas détaché de l’hymne national. Cela lui a été bénéfique ; vivant de l’Abidjanaise le père de la nation a honoré Dieu qui à son tour lui a donné la sagesse et béni la Côte d’Ivoire.

Tes légions remplies de vaillances ont relevé ta dignité. Un vaillant combattant ne tremble pas devant autrui, il est confiant et serein. Chaque ivoirien est alors le soldat protecteur de l’héritage (richesse, édifices, habitudes, Constitution, amour, paix, etc.) laissé par le père de la nation.

Force est de constater que l’ivoirien qui devrait s’attacher à Dieu s’était enfoncé davantage dans de mauvaises voies. Les troubles étaient arrivés, c’était un avertissement de Dieu.

Lorsque l’on se rassemble en Côte d’Ivoire, que ce soit pour sa gloire et son bonheur et non pour sa destruction. L’ivoirien doit ainsi aspirer au bonheur et se battre pour l’intérêt supérieur de la nation. Car il ne peut avoir de bonheur que dans la paix et la cohésion sociale.

Fiers ivoiriens, le pays nous appelle. Le pays nous appelle à construire et à œuvrer pour son développement. Le pays nous appelle donc à cultiver l’amour pour récolter la paix.

Car c’est dans l’union, la discipline et le travail que l’on pourra construire une Côte d’Ivoire solide.

Si nous avons dans la paix ramenée la liberté. Cela pour dire que nos ancêtres ont travaillé dans la paix pour que le pays soit indépendant.

Notre devoir sera d’être un modèle, de l’espérance promise à l’humanité. En somme l’espérance promise à l’humanité est Jésus. Dans son gouvernement, il n’ya pas de place pour la haine et pour la vengeance (Romains 12,14). Être le modèle de l’espérance promise à l’humanité, c’est se détourner des mauvaises voies.

L’Abidjanaise invite chaque ivoirien à respecter Dieu. En forgeant uni dans la foi nouvelle, chaque habitant de la Côte d’Ivoire devra être un apôtre de la paix.

La patrie de la vraie fraternité, c’est un pays où tous sont frères et sœurs. Vivre ensemble ne nous amène pas à pratiquer les habitudes de l’autre, mais à l’accepter telle qu’il est avec ses qualités et ses défauts. Dieu aime la Côte d’Ivoire et pardonnera ses habitants. Le Père céleste leur donnera ainsi la force de se pardonner mutuellement afin que la Côte d’Ivoire soit véritablement un pays d’intégration et de cohésion sociale.

Patrice Kouakou

 

04:22 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Cohésion : Exhortation à la prière

Dieu5.jpgLa prière se trouve inscrite dans le cœur de chaque personne et de chaque civilisation. C’est l’arme spirituelle infaillible qui suscite la réconciliation avec soi-même, avec les autres et avec Dieu. Cette pieuse pratique est une attitude riche de spiritualité. La prière aide à mieux comprendre et assimiler les moments centraux du salut opéré par le Christ. C’est l’occasion d’adresser à Dieu avec confiance grâce à ce pieux exercice, en lui confiant tous les besoins de reconstruction de cohésion sociale et de réconciliation nationale. Autorités, intellectuels, société civile et populations des pays, et surtout des zones de tensions, faites de la prière un moment de croissance spirituelle sous le regard de Dieu qui peut TOUT. Car la prière et le sens religieux habitent l’homme de tous les temps. C’est pourquoi chacun des habitants du monde en général et d’Afrique en particulier est invité à s’approprier la prière comme une expérience présente dans chaque religion et culture.  La prière est une attitude continuelle à rechercher Dieu. Cet attrait pour Dieu et cette attraction vers Dieu constituent l’âme de la prière. A en croire le Pape émérite Benoît XVI, la prière est le lieu de la gratuité, de la tension vers l’Invisible, l’Inattendu et l’Ineffable. « Apprenons à demeurer davantage devant Dieu, Dieu qui s’est révélé en Jésus-Christ, apprenons à reconnaître dans le silence, dans l’intimité de nous-mêmes, à la source de la vie, à l’origine du salut, pour nous faire aller au-delà de la limite de notre vie et nous ouvrir à la mesure de Dieu, à la relation avec Lui, qui est Amour infini. » a ajouté le Pape émérite. Le royaume de Dieu est un royaume surnaturel qui fonctionne sur la base de l’amour, et sans amour l’on ne pourra pas être agréable à Dieu. « Si mon peuple sur qui mon nom est invoqué s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays » 2Chroniques 7,14. Pour Benoît XVI, créé à la ressemblance de Dieu, l’homme conserve en lui, malgré son péché, le désir de son Créateur.

Patrice Kouakou

 

04:16 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

15 mars 2017

Communication : L’information est à la fois art et science

Médias 25.jpgL’affirmation selon laquelle l’information est art et science ne cesse d’attirer l’attention de tous. A preuve les spécialistes tels que les sociologues, les politiciens, les journalistes, les historiens, les scientifiques n’hésitent de l’aborder à travers les rencontres internationales. Le terme « information » désigne un élément particulier de connaissance ou de jugement accessible à n’importe qui sous quelque  forme que ce soit. Selon une seconde acception, le mot « information » délimite un besoin social, une exigence de communication entre les individus d’une société.  Le terme « art » désigne la créativité. C’est l’ensemble des techniques qui concourent à la beauté et à l’esthétique. Le mot « science » traduit art ou pratique qui nécessite des connaissances expérimentales ou livresques. L’information est comme un fait que l’on doit étudier scientifiquement sur le terrain avec créativité et technicité. Les hommes des médias travaillent avec une imagination créatrice et un esprit scientifique. Ils demeurent en permanence des hommes de terrain qui observent, étudient les phénomènes de façon objective voire désintéressée pour le triomphe de la science. L’agent de l’information se sert de l’art et de la science pour transmettre ses messages. Lesquels sont l’objet de la communication. Par exemple, les mass médias recouvrent l’ensemble des procédés (radio, télévision, presse écrite et en ligne) par lesquels  l’information peut atteindre un grand nombre de personnes. Il ya donc un certain nombre de techniques qu’il faut s’approprier. Pour qu’une information soit vraie, il lui faut respecter les règles de reportage, de l’interview, de l’analyse. Le traitement de l’information est un art. L’information emprunte les outils de la recherche scientifique pour se définir et s’affirmer. L’information « à traiter » fait souvent appel  à l’appui de la sémiologie, de l’histoire, de l’anthropologie, de la science politique, de psychosociologie. L’information est ainsi le produit d’une imagination fertile et esthétique. De ce précède, le journaliste est un homme créatif. Par ailleurs, tout n’est pas de l’information. En théorie, toute information digne de ce nom doit être liée à la surprise. C’est pourquoi par boutade, on dit : « Il ya information et information.» Une véritable information doit bousculer les consciences, étonner le récepteur. On identifie souvent l’information, aux nouvelles qui ont lieu dans la vie de tous les jours. L’information n’a forcément pas besoin d’être artistique et scientifique pour être déchiffrable et saisissables. Le  caractère artistique et scientifique est le fait de la société urbaine et moderne. Il est nécessaire qu’il y ait une interaction entre les entités Art et Science, caractéristique de l’information. L’information n’est pas un phénomène autonome.  Pour le sémiologue, lire une affiche publicitaire nécessite une réflexion scientifique et une approche créative. Le procédé de collecte d’information des reporters est un art ; c’est aussi une science. La technique virtuelle de montage de film et la technique analogique de montage en sont d’autres exemples. Les médias sont amenés à fournir de l’information exhaustive avec  toutes les preuves  et les canons esthétiques inhérents  à la persuasion  de tous. Car les journalistes et les autres agents de l’information  sont responsables d’une bonne partie de l’information de leurs concitoyens ; et en ce sens ils jouent un rôle prépondérant dans une démocratie. Sans information adéquate, les citoyens  peuvent difficilement poser des choix éclairés.

Patrice Kouakou

10:30 Publié dans Science, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Médias : Associez la vérité à vos écrits

Médias 22.jpgL’exactitude est un principe de base de tout service d’information. Si l’exactitude fait défaut, il manque son objectif auprès du public et perd sa crédibilité. Quand les faits sont remplacés par des contre vérités et des inexactitudes, la distorsion des informations intervient. L’esprit de réconciliation infusé dans les pays en crise contribuera à restaurer la communion brisée et à effacer la douloureuse parenthèse de leur histoire. La presse devrait accompagner cette politique de cohésion sociale. Dans les zones de tensions, la presse devrait jouer son rôle distinctif dans l’établissement d’un véritable système démocratique. La responsabilité des journalistes est de plus en plus importante. Car la presse est le lien principal entre gouvernants et gouvernés. Devoir de mémoire, la démocratie est la forme de gouvernement qui propose que les grandes décisions concernant la vie de tous soient prises par la majorité des citoyens mais que la minorité puisse s’exprimer librement et même être représentée.  La souveraineté appartient alors à l’ensemble de la collectivité. Voilà pourquoi Abraham Lincoln a pu dire de la démocratie qu’elle est : « Le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple ».  L’idéologie démocratique valorise donc l’égalité politique, l’égalité des chances, la confiance. Les journalistes sont invités à exercer selon la déontologie du métier, l’éthique, et la loi sur la presse. Encore faut il, évidemment, que les organes de presse remplissent correctement leur rôle : le niveau et l’efficacité de la participation politique des citoyens, fondement  même de la démocratie, dépendent de la qualité et de la quantité d’informations dont ils disposent. N’utilisez pas la rumeur ; un organe de presse ne doit pas se livrer à des conjectures et ne doit également pas émettre d’opinions. En dépit de toutes ses bonnes intentions, des journalistes doivent faire leur mue et leur autocritique. Les fautes professionnelles sont encore nombreuses relativement à la grille de lecture et d’écoute des médias. Dérapages et dérives se multiplient dans les médias de masse. Au total, nous notons les manquements aux règles du métier de journaliste, ainsi que les fautes d’éthique et de déontologie. Ne t il pas pour cela qu’on reproche aux journalistes leur engagement politique partisan, leur accointance avec les hommes politiques, leur manque de professionnalisme conséquence de leur formation ? L’on invite cette corporation à faire fi des manquements à l’éthique et à la déontologie du journalisme. Car la sagesse exige que ce soit par cette voie que les médias pourront aider à la consolidation d’une société démocratique et réconciliée.

Patrice Kouakou

 

10:15 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |