topblog Ivoire blogs

03 juin 2015

Côte d'Ivoire / Réduction des violences électorales à travers des systèmes nationaux d’alerte précoce

election presidentielle, paix, violences électorales, cote d'ivoireAbidjan – Aujourd’hui, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) a lancé, en partenariat avec le Réseau ouest-africain d’Édification de la Paix (WANEP) un projet de cinq ans : Réduction des violences électorales à travers des systèmes nationaux d’alerte précoce (NEWS).  Dans le cadre des efforts que fait le gouvernement américain pour soutenir la Côte d’Ivoire dans l’organisation des élections de 2015, le NEWS collectera et analysera des informations sur les éventuels facteurs déclencheurs de violences électorales, et élaborera des recommandations sur des activités de renforcement de la paix afin d’aider à prévenir ou à contenir l’éclatement de violences électorales.    

« Quand bien même l’instabilité politique et l’éclatement d’un conflit national procèdent d’une multitude de facteurs, des recherches ont montré que les élections s’accompagnent fréquemment d’une violence à grande échelle et d’instabilité » a affirmé le Chargé d’affaires de l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Andrew B. Haviland. « Nous sommes convaincus que renforcer le système d’alerte et de réponse précoce autour de cette élection crucial en Côte d’Ivoire, et dans d’autres régions où se tiendront des élections clé, contribuera à accroitre la stabilité au niveau régional et à réduire le potentiel d’éclatement d’un conflit futur. »

L’USAID soutient une plus grande participation au processus démocratique en offrant une somme de U.S $2,5 millions sur une période de cinq ans pour permettre au large réseau d’organisations communautaires du WANEP d’identifier les facteurs potentiels de déclenchement de violences lors des prochaines élections en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, en Guinée, au Niger et en Sierra Leone.

Le WANEP assistera les organisations en élaborant et en suivant un ensemble d’indicateurs personnalisés et en analysant les données qui en seront issues. Les recommandations qui seront faites sur des activités de prévention de conflits seront partagées avec une grande diversité d’acteurs nationaux et régionaux pour une prise de mesures avant toute escalation  de violence. 

Le Directeur exécutif du WANEP, M. Chukwuemeka Eze, s’est félicité du soutien du gouvernement américain en ces termes, « il permettra au WANEP d’œuvrer vers la tenue d’élections sans heurts, crédibles et transparentes en Côte d’Ivoire ». Il a ajouté que « les récentes élections au Nigéria, au Sénégal et au Ghana ont posé les bases permettant de croire que l’Afrique et ses citoyens sont capables d’organiser correctement des élections, grâce à un bon partenariat et soutien ».   

 

12:12 Publié dans Education, Politique | Tags : election presidentielle, paix, violences électorales, cote d'ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | |

12 mai 2015

Université Houphouet-Boigny/Grève des enseignants: Les étudiants exigent la reprise des cours

université houphouet boigny, grève des enseignants, manifestation des etudiants, reprise des coursLa police ivoirienne a dispersé lundi une manifestation d’environ 500 étudiants ivoiriens de l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan (la plus grande de Côte d’Ivoire) prévue devant la siège de la télévision nationale (Cocody, est d’Abidjan) pour exiger la reprise des cours perturbée par une grève des enseignants, a appris Alerte Info d’une source syndicale.

« Après un rassemblement au campus, nous avons été dispersés par la police au niveau du Centre hospitalier universitaire de Cocody (50 mètres de l’université), a déclaré à Alerte Info, Zoumana Koné, secrétaire national de la Ligue ivoirienne des groupements estudiantins et scolaires (LIGES), un syndicat estudiantin, précisant que les étudiants « comptaient se rendre » au siège de la télévision nationale à Cocody pour crier leur « ras-le-bol ».

Les professeurs des universités et grandes écoles publiques observent depuis plus de trois semaines « une grève illimitée » pour des revendications salariales et une amélioration de leurs conditions de travail.

 La Coordination nationale des enseignants et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC) a décidé vendredi à l’issue d’une assemblée générale de continuer la « grève illimitée » qu’elle observe jusqu’à ce que de « sérieuses discussions plus sommet de l’Etat soient « engagées ».

 La police avait dispersé il y’a une semaine, plus de 300 étudiants réunis à l’esplanade de l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, pour exiger la reprise des cours perturbée par la grève des enseignants et en avait arrêté quinze qui ont été libérés après avoir été entendus par un juge.

 Le secrétaire national de la LIGES a évoqué des arrestations sans toutefois communiquer de chiffres.

 A l’occasion de la fête du travail le 1er mai, le président ivoirien, Alassane Ouattara a annoncé le déblocage des salaires des fonctionnaires ivoiriens.

 ABL

 Alerte Info

21 avril 2015

Choisir "la puissance de l'Esprit", non "le pouvoir temporel"

pape francois, choix, puissance de l'esprit, pouvoir temporelLe pape François exhorte les baptisés à choisir « la puissance de l’Esprit », non « le pouvoir temporel ». Dans son homélie quotidienne prononcée ce lundi 20 avril en chapelle de la Maison Sainte-Marthe, le pape François constate que beaucoup de ceux « qui suivent Jésus » le font « par intérêt » et appelle de ne pas tomber sous cette tentation.  

Cette tentation de « profiter », de trouver « un bénéfice » en suivant Jésus a « toujours » existé, affirme le pape, en commentant le texte de l'Évangile du jour, dans lequel la foule cherche Jésus après la multiplication des pains et des poissons. « Cette situation se répète dans les Évangiles. Nombreux sont ceux qui suivent Jésus par intérêt », fait observer le pape, « même parmi ses apôtres » : « les fils de Zébédée, qui voulaient être un premier ministre et un autre ministre de l'économie, avoir du pouvoir. Cette onction de porter de bonnes nouvelles aux pauvres, la délivrance aux captifs, la vue aux aveugles, la liberté aux opprimés … comme elle devient sombre … et se transforme en une sorte de pouvoir », regrette le pape.

Comme Jésus a été tenté par le diable, les chrétiens vivent « une tentation quotidienne » de ne pas se laisser guider par « la puissance de l’Esprit », mais de se concentrer sur « le pouvoir temporel. »

Ainsi, dit le pape, « nous devenons chrétiens de nom », mais « avec un cœur plein d’intérêts ». Et il cite les paroles de Jésus : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et que vous avez été rassasiés». Cette envie d’avoir le pouvoir mondain « affaiblit la foi, affaiblit la mission et affaiblit l’Église », affirme le pape.

Comment vaincre cette tentation ? Voici la réponse du pape : « Le Seigneur nous réveille par le témoignage des saints et des martyrs qui nous annoncent chaque jour qu’aller sur la route de Jésus, c’est aller sur la route de sa mission : annoncer une année de grâce. Les gens comprennent le reproche de Jésus et disent: «Mais qu'est-ce que faire pour accomplir les œuvres de Dieu? » Jésus leur répond: « Voilà l'œuvre de Dieu : que vous croyez en celui qu'il a envoyé ». C’est la foi en Lui, en Lui seul, la confiance en Lui et non dans les autres choses qui nous amènent finalement loin de Lui ».

Le pape conclut son homélie sur la « grâce à demander » : que le Seigneur « donne cette grâce de l'émerveillement de la rencontre et aussi » qu’il nous aide « à ne pas tomber dans l'esprit du monde », car « cet esprit qui est  derrière ou sous un vernis de christianisme nous conduira à vivre comme des païens ».

Marina Droujinina, Zenit.org

09:07 Publié dans Education | Tags : pape francois, choix, puissance de l'esprit, pouvoir temporel | Lien permanent | Commentaires (0) | |