topblog Ivoire blogs

22 juillet 2017

8e édition des Jeux de la Francophonie: Le président Alassane Ouattara ouvre les jeux d’Abidjan

JEUX-FRANCOPHONIE ouverture.jpgLa 8e édition des Jeux de la Francophonie, qui se déroule à Abidjan en Cote d’Ivoire, a officiellement été ouverte par le président de la République, Allasane Ouattara , en présence des chefs d’Etat, Nana Akufo-Addo(Ghana) et Ibrahim Boubacar Keita(Mali), Faure Essozimna Gnassingbé ( Togo) et de Michael Jean secrétaire général de la Francophonie. 


Le stade Félix Houphouët-Boigny a abrité ce vendredi 21 juillet la cérémonie officielle des 8e jeux de la Francophonie. un podium bleue dressé sur la pelouse, des délégations qui défilent devant chefs d’Etat et spectateurs. La cérémonie d’ouverture des 8e Jeux de la Francophonie avait l’allure des grandes cérémonies olympiques. Médaillée de bronze olympique à Rio en 2016, l’ivoirienne Ruth Gbagbi a ouvert le défilé. Elle était suivi par les représentants d’une cinquantaine de pays, 4000 athlètes en tout. 


Dans les discours officiels, Beugré Mambé Beugré Mambé, ministre auprès du président de la République chargé de l`organisation des Jeux de la francophonie a souhaité la cordiale bienvenue aux différentes délégations." La jeunesse est l’oxygène de nos nations" a martelé le ministre. Pour lui, les jeux de la francophonie offre une occasion unique aux jeux francophones de se rencontrer à travers le sport et la langue française.

Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie de son coté évoquait la force de la francophonie et de la langue, " nous démontrons que la langue française est un véritable trait d’union" avant d’ajouter "les jeux de la francophonie c’est aimer vivre libre ensemble."

Avant de déclarer officiellement ouvert les 8e jeux de la francophonie, le président de la République ivoirienne a salué les efforts de tous ceux qui ont contribué à la réussite des jeux. Selon le président ivoirien également, la francophonie représente une force politique,culturelle et sociale qu’il faut préserver. "Les jeux de la francophonie nous montrent qu’à travers le sport nous devons prendre conscience de l’atout qu’offre la francophonie" a renchérit le chef de l’Etat. Ainsi pour Alassane Ouattara; nous devons faire en sorte que les jeux soient une occasion de nous rappeler ce qui qui nous unis.


Les 8e Jeux de la Francophonie se déroulent du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan la capitale ivoirienne.

Abidjan.net

05:51 Publié dans Culture, Jeux, Société, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

19 juillet 2017

Les Jeux de la Francophonie, une première pour la Côte d’Ivoire

JEUX-FRANCOPHONIE 4.jpgLa Côte d'Ivoire, marquée par une décennie de crise politico-militaire, accueille à partir de vendredi, pour la première fois depuis la normalisation, un grand événement international, avec les 8es Jeux de la Francophonie qui réunissent 4.000 athlètes et artistes de 53 pays.

Programmés du 21 au 30 juillet, les Jeux combinent compétitions sportives et concours culturels. "Nous attendons de ces Jeux un impact, politique, diplomatique et économique (...) c'est un clin d'oeil aux investisseurs", a confié à l'AFP Baba Coulibaly, directeur de la communication du ministre chargé des Jeux.

Ceux-ci visent, selon les organisateurs, à favoriser le développement économique et à "renforcer la cohésion nationale" de la Côte d'Ivoire où les tensions sont encore présentes. La principale puissance francophone d'Afrique de l'Ouest a retrouvé une forte croissance économique et une partie de son
rayonnement depuis le retour à la paix civile en 2011.

Au menu de ces Jeux, organisés tous les quatre ans: athlétisme, handi-athlétisme, basket-ball féminin, football masculin, judo, lutte libre, lutte africaine, tennis de table et cyclisme sur route en démonstration. Malgré le nombre important d'athlètes, les Jeux de la Francophonie peinent à se faire une place dans les calendriers internationaux de haut niveau, comme en témoigne l'athlétisme.

Si la sprinteuse ivoirienne Marie-Josée Ta-Lou (4e des 100 m et 200 m aux JO de Rio) est annoncée par la presse, les autres stars Murielle Ahouré (vice-championne du monde des 100 et 200 en 2013) ou Ben Youssef Meité, 6e du 100 m à Rio, devraient faire l'impasse pour mieux se concentrer sur les
Mondiaux de Londres.

Sept disciplines artistiques sont proposées: arts de la rue (hip-hop, marionnettes géantes, jonglerie), arts visuels (peinture, sculpture, installations), chanson, conte, danse de création, littérature et
photographie, mais aussi la "création numérique" et la "création écologique" pour le développement.

Ce grand rendez-vous international qui verra défiler de nombreuses personnalités politiques est l'occasion pour la capitale économique Abidjan de rénover ou construire d'importantes infrastructures. Dans les derniers jours avant la cérémonie d'ouverture, les ouvriers s'affairaient sur les différents sites des Jeux pour terminer à temps les chantiers.

- Maquis, plage et boîte de nuit au village -

"C'est la course mais tout sera prêt", promet Thomas Gil, du Comité international des Jeux, qui assure que ces travaux sont un "legs pour le développement". Le Palais des sports de Treichville, quartier populaire d'Abidjan, a été entièrement rénové et ripoliné de couleurs vives. Outre la grande salle polyvalente de 5.000 places, modernisée, une nouvelle salle de 2.500 places a été érigée.

Au Village des Jeux, des dizaines d'ouvriers s'activaient au milieu de tractopelles et de bétonnières sur les 17 hectares de l'Institut national de la Jeunesse et des Sports, dont les installations ont été agrandies et modernisées.

Trente-trois bâtiments de deux étages en préfabriqué ont été rapidement montés pour loger les 4.000 participants. Ceux-ci disposeront de terrains et de salles d'entraînement, d'une cantine de 1.800 places, d'un "maquis" (bar-restaurant populaire) pour donner une touche ivoirienne, d'une plage privée sur la lagune et même d'une boîte de nuit aménagée dans la villa du directeur de l'Institut, momentanément évacué.

Si le budget d'organisation du Comité se monte à 11,5 millions d'euros, le gouvernement n'a pas souhaité dévoiler le coût des travaux d'infrastructures, à sa charge, nettement plus important.

Beaucoup critiquent déjà les investissements, émettant des doutes sur leur réalité ou leur impact. "La Francophonie, c'est joli mais à Abidjan y a plus d'argent", chantonnait mardi un démarcheur de rue.

Près de 10.000 militaires, gendarmes et policiers sont mobilisés pour la sécurité des Jeux, selon Baba Coulibaly, alors que plusieurs mutineries ont éclaté dernièrement dans l'armée et qu'un attentat jihadiste avait frappé la
Côte d'Ivoire en 2016, faisant 19 morts.

AFP

09 juillet 2017

[Reportage] La Côte d'Ivoire trace sa route de l'esclave

CI Route de l'esclavage.jpgEn partenariat avec l'Unesco, l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la culture et la science, la Côte d’Ivoire commémore et identifie ses lieux de mémoire liés à la traite négrière. Les recherches historiques sont en cours, mais pour l'heure six localités ont déjà été identifiées. La première se situe à Kanga Nianzé. Reportage.

C'est au bord de la rivière de Kanga Nianzé que les captifs prenaient leur dernier bain avant l'embarcation. Le cours d'eau était et est toujours sacré, explique Pierre, un fils du village. « C'est une rivière de guérison. Avant, il y avait une route ici et lorsque les esclaves arrivaient là fatigués et malades, ils prenaient un bain et retrouvaient la santé et continuaient. »

Hier, pendant la traite négrière, des milliers d'Ivoiriens ont emprunté cette route vers l'Amérique. Aujourd'hui, les habitants entament une danse traditionnelle, appelée «l'Américain».

« C'est une danse qui a été inventée en souvenir de ceux qui sont partis. On retrouve ces pas dans la samba brésilienne. Les femmes vont danser et chanter une chanson qui parle de l'Américain », poursuit Pierre.

Les pays de départ doivent identifier les lieux de la traite négrière, estime Lilian Thuram, ex-footballeur et engagé dans la lutte antiraciste. « Comme il existe historiquement une hiérarchie des hommes sur les femmes, l'histoire de l'esclavage a fait qu'il y a une hiérarchie entre les personnes de couleur blanche et les personnes de couleur noire. Donc il est très important de comprendre cette histoire pour pouvoir la dépasser. »

Environ 50 000 esclaves sont partis de Cap-Lahou, premier port négrier en Côte d'Ivoire.

Mémoire de l'esclavage au Bénin

D'autres pays comme le Bénin ont déjà fait ce travail de mémoire à Ouidah, indique l'ancien président béninois Nicéphore Soglo. « L'important c'est d'avoir un lieu de mémoire où l'on peut se recueillir. Parce que l'Afrique a perdu en quatre siècles 100 millions d'hommes, de femmes et d'enfants. C'est beaucoup. Le seul élément qui est notre ciment, c'est cette souffrance. Et c'est vraiment important que le peuple africain se rappelle qu'il revient de loin. »

► A (re) lire : Patrimoine de l’humanité: l’Unesco examine trente-quatre nouveaux sites

 

Source: www.rfi.fr 

18:02 Publié dans Culture, Société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |