topblog Ivoire blogs

11 janvier 2017

Une délégation d’opérateurs agricoles africains visite des projets de la région du Souss

Region du Souss.jpgUne délégation d’opérateurs agricoles et d’institutionnels africains a effectué, lundi, des visites à des projets agricoles de la région du Souss afin de s’informer du potentiel de cette région en matière de production et d’exportation des fruits et légumes.

La visite de cette délégation, composée de 33 personnalités du Sénégal, Gabon, Côté d’Ivoire, Burkina Faso et d’Egypte, s’inscrit dans le cadre des activités programmées dans le cadre de la huitième édition des Trophées de la filière fruits et légumes (Trofel), organisée les 10 et 11 janvier à Agadir. Les opérateurs agricoles et institutionnels africains se sont enquis lors de ces visites des moyens et techniques modernes déployés dans des unités de conditionnement de légumes et fruits destinés à l’export de même que des domaines privés dédiés à la culture des agrumes.
“La visite de cette délégation africaine s’inscrit dans le cadre des efforts des professionnels de la filière “fruits et légumes” visant à mettre en œuvre les accords conclus récemment entre le Maroc et certains pays africains ayant pour objectif de développer la coopération et le partenariat dans le domaine agricole”, a indiqué Abderahmane Rifaï, membre du comité d’organisation de Trofel 2017.
Contrairement aux édition précédentes qui étaient tournées vers l’Europe en tant que marché traditionnel pour les exportateurs marocains, les organisateurs de cette 8ème édition de Trofel ont décidé de s’ouvrir sur le continent africain, alliant ainsi de pair le choix du Royaume de diversifier les marchés et d’opter pour une coopération Sud-Sud plus intense notamment avec les pays africains, a-t-il souligné dans une déclaration à la MAP.
Les membres de cette délégation vont tenir des rencontres B to B avec les producteurs et exportateurs marocains afin d’examiner les opportunités offertes pour les deux parties, a-t-il ajouté.

A noter que les initiateurs de cette édition, organisée sous l’égide du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime et le parrainage de l’Etablissement de contrôle et de coordination des exportations en partenariat avec les associations professionnelles représentant la filière “fruits et légumes” au Maroc, ont prévu un prix pour une personnalité africaine qui a excellé dans le domaine agricole.

Mercredi 11 janvier 2017 / http://www.libe.ma/Une-delegation-d-operateurs-agricoles-africains-visite-des-projets-de-la-region-du-Souss_a82427.html

Relance économique : La Côte d’Ivoire maintient le tempo

Abidjan capitale économique.JPGLe gouvernement ivoirien table sur une croissance de 8,9% en 2017. Le dynamisme économique de ces dernières années sera maintenu grâce à la bonne tenue de l’ensemble des secteurs d’activité.

Le taux de croissance projeté en 2017 est de 8,9% du PIB. Nous constatons que tous les secteurs croissent. Ces prévisions sont du porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Kone, rendues publiques fin septembre dernier à l’issue d’un Conseil des ministres consacré au budget de l’exercice 2017. En détails, le gouvernement ivoirien prévoit une croissance de 12,5% du secteur tertiaire, alors que le secondaire devrait progresser de 8,9% et le primaire de 6, 1%. Ce dernier englobe les activités liées à l’agriculture vivrière et des produits d’exploitation que sont le café et le cacao. Quant au solde commercial des échanges extérieurs, il devrait rester positif à 3,9% du Produit intérieur brut (PIB). «Tout cela dans un contexte inflationniste relativement stable puisque l’inflation est maintenue à 1,5%. Dans la zone UEMOA, la norme est aujourd’hui de 3% mais la Côte d’Ivoire se maintient à un niveau relativement bon», se félicite le gouvernement ivoirien.

Secteurs phares
En Côte d’Ivoire, la plupart des secteurs ont enregistré de bonnes performances ces dernières années, notamment en 2015, en lien avec la mise en œuvre de diverses réformes (dont la refonte des filières coton, anacarde, café et cacao) et du Plan national de développement 2012-2015. Les cultures de rente ont tiré le secteur primaire (nouvelle récolte record de cacao). Les bons résultats du BTP, de l’agroalimentaire, de l’énergie et du secteur aurifère ont porté l’expansion du secteur secondaire. Enfin, le dynamisme des transports, des télécommunications et des services financiers a soutenu l’activité dans le secteur des services. En revanche, la production de pétrole est en déclin, du fait de l’arrêt de production d’un champ et de l’épuisement progressif des autres gisements exploités.

Dynamisme
L’activité devrait demeurer dynamique en 2017 grâce à la poursuite des grands travaux publics de réhabilitation des infrastructures dans le cadre du 2e Plan national de développement (2016-2020), l’amélioration du climat des affaires, les mesures de soutien au secteur privé et le renforcement de la stabilité politique. Ces facteurs qui soutiennent l’investissement devraient compenser l’impact négatif sur le tourisme de l’attentat perpétré dans la station balnéaire de Grand-Bassam en mars 2016. En outre, les prix garantis aux agriculteurs, la mise en place de la couverture maladie universelle, le relèvement du salaire minimum et des salaires dans la fonction publique devraient continuer de tirer la consommation.

El Niňo
Cependant, l’activité agricole pourrait pâtir d’une certaine sécheresse, conséquence du phénomène climatique El Niňo. La croissance demeure largement exposée aux fluctuations des cours des matières premières et encore bridée par la vétusté des infrastructures. Cependant, la reprise de l’activité depuis la fin de la crise post-électorale a permis d’accroître sensiblement le niveau de vie de la population et partant de dynamiser la consommation des ménages. 


Fiche pays
Côte d’Ivoire

Taille
23,1 millions de consommateurs

Monnaie
Franc CFA

PIB/Hbt
1.460 dollars

Croissance
8,9% (2017p.)

Région économique
CEDEAO/UEMOA

Note Coface
B

Doing business 2017
142e/189

Par Coface

http://www.leseco.ma/les-cahiers-des-eco/afrique/237-le-marche-de-semaine/53575-relance-economique-la-cote-d-ivoire-maintient-le-tempo.html


06:01 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

09 janvier 2017

La BAD organise un forum sur la résilience en Afrique

BAD Pdt Adesina 2.jpgAbidjan - La Banque africaine de développement (BAD) organise, durant deux jours (mardi et mercredi), un forum sur la résilience en Afrique dans le cadre de la résolution des conflits sur le continent.

Ce forum, la première, fait suite au séminaire organisé le 16 mars 2016 visant à lancer un processus africain de rencontre des partenaires pour un partage de réflexions sur les politiques et approches en matière de prévention des conflits, de consolidation de la paix et de renforcement de l’Etat, à l’échelle régionale et au niveau des pays, annonce une note de l’institution transmise à l’AIP, lundi.

Ce forum vise aussi à rendre opérationnels les cinq objectifs prioritaires de la BAD pour une Afrique résiliente, afin de mieux comprendre et remédier les facteurs de fragilité des Etats et adopter les stratégies et mesures nécessaires menant à la paix, à la stabilité, à la croissance et à la cohésion, sachant que les accords politiques inclusifs étant toujours primordiaux.

L’ouverture du forum sera présidée par le président de la BAD, en présence de plusieurs ministres africains, de représentants des institutions continentales et internationales et des experts, indique la note.

Kkf/Akn/kp

17:43 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |