topblog Ivoire blogs

27 septembre 2010

Crise de la CENI en Guinée : Sékouba Konaté tente une médiation

 
Sékouba Konaté, président de la transition en Guinée, a rappelé la nécessité de trouver un compromis pour sortir de cette nouvelle crise.

Sékouba Konaté, président de la transition en Guinée, a rappelé la nécessité de trouver un compromis pour sortir de cette nouvelle crise.
AFP / Seyllou


Par RFI

Le processus électoral est toujours bloqué en Guinée. Le camp de Cellou Dalein Diallo menace de boycotter le second tour si Louceny Camara, le nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), n’est pas révoqué. Dans l'espoir de débloquer la situation, le général Sékouba Konaté, le président de la transition, a reçu Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Abé Sylla. Il devrait recevoir dans les prochains jours Alpha Condé. Sékouba Konaté, tout en exprimant sa lassitude, rappelle la nécessité de trouver un compromis. 
Le processus électoral s’enlise et chaque camp approfondit à tour de rôle l’ornière. Depuis plusieurs jours, la crise se joue autour de la présidence de la CENI et après que Alpha Condé ait vu l’essentiel de ses volontés exaucées, c’est désormais le camp de Cellou Dalein Diallo qui fait monter la pression.

Dans ce contexte de crise, le général Sekouba Konaté se retrouve face à un casse-tête. Dans un bref entretien téléphonique accordé à RFI au soir du 26 septembre, le président de la transition a répété qu’il est pressé de quitter le pouvoir. «Je suis à bout de nerf. Si on me donne une date demain, je signe tout de suite. Je ne veux pas m’impliquer mais il faut que l’on trouve un compromis », a expliqué Sékouba Konaté. Selon l’un de ses proches, pour ramener le consensus, il faut une personnalité neutre à la tête de l’institution, chargée d’organiser les élections.

Une population dont l'impatience grandit

Tout le problème est comment mettre en œuvre cette solution car la Commission électorale pourrait au nom de son indépendance, refuser de revenir sur l’élection de Louceny Camara.

La course de lenteur dans laquelle la Guinée est engagée pourrait donc durer. Pendant ce temps, l’impatience de la population grandit et les seuls qui se satisfont de cette situation sont à retrouver parmi les membres du gouvernement, guère pressés de quitter le pouvoir et les privilèges qu’il confère.
 


 





22:23 Publié dans Politique | Tags : guinée conakry, election présidentielle | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | Pin it! |

24 septembre 2010

Appel à la paix et à la cohésion du Président Obama

Obama.jpg

Obama appelle les pays arabes à soutenir le processus de paix





15:19 Publié dans Politique | Tags : monde, arabes, président américain | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

23 septembre 2010

Guinée/Election présidentielle: sortie de crise en suspens

guinée.jpgLa Commission électorale guinéenne a officialisé sa proposition d'organiser le second tour de la présidentielle le 10 octobre : une date qui devra être ensuite validée par le président de la transition.L'élection du nouveau président de cette Commission ( CENI) crée un désaccord. Certains acteurs politiques estiment que le patron de cette Institution en charge des élections serait un proche du candidat  Alpha Condé. Pourquoi ces hésitations et spéculations politiciennes?
guinée 4.jpgEst ce que la classe politique mesure-t-elle l'impact de ses attitudes sur l'avenir des citoyens guinéens? Que Dieu ( Allah ) inspire tous les acteurs( politiques, militaires, société civile, religieux,
communauté internationale) impliqués dans la transition afin d'organiser des élections transparentes, justes, crédibles et sans contestation.guinée 2.jpg
Patrice Kouakou Wanset
guinée 3.jpg
 

 

15:01 Publié dans Politique | Tags : guinée, élection présidentielle, second tour | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

16 septembre 2010

Guinée : décès à Paris du président de la Céni, Ben Sékou Sylla

 


Le président de la commission électorale de Guinée, Ben Sékou Sylla, le 26 juin 2010.

Le président de la commission électorale de Guinée, Ben Sékou Sylla, le 26 juin 2010.
AFP/Seyllou


Par RFI

Le président de la commission électorale de Guinée, Ben Sékou Sylla, récemment condamné pour fraude électorale au premier tour de la présidentielle, est mort ce mardi 14 septembre 2010 à Paris, à quelques jours du second tour. Le suspense reste total à Conakry quant à la tenue du second tour de la présidentielle du dimanche 19 septembre, après des violences et cette mort soudaine du président de la commission électorale.
 


Le président de la Commission électorale de Guinée, Ben Sékou Sylla, « est décédé ce matin ici à Paris, à l'hôpital Saint-Louis », a déclaré ce 14 septembre son épouse. Agé de 57 ans Ben Sékou Sylla avait été porté à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) pour conduire le processus électoral qui devrait conclure la transition politique particulièrement agitée en Guinée.

Ben Sékou Sylla avait été nommé en décembre 2007 à la tête de la CéniI. Il représentait la société civile au sein de cette institution. Ingénieur agronome originaire de la région de Kouroussa en Haute-Guinée. Il a dirigé pendant huit ans le Conseil national des organisations de la société civile. Il fut l'un des leaders de la contestation sociale de 2007.

Ben Sékou Sylla était soigné depuis de longs mois à Paris. Il avait tout de même occupé ses fonctions lors du premier tour de la présidentielle du 27 juin dernier. Après la proclamation des résultats il était revenu à Paris pour poursuivre ses soins. Dès le 6 août la Céni avait annoncé son empêchement et l’avait remplacé à la tête de l’institution par une présidente intérimaire, Hadja Aminata Mame Camara.

Le décès de Ben Sékou Sylla intervient quelques jours avant la date du second tour de la présidentielle fixée au dimanche 19 septembre. Il avait également fait l’objet d’une condamnation pour « fraude électorale » par un tribunal de la banlieue de Conakry qui avait retenu contre lui un an de prison ferme. L’affaire fait grand bruit à Conakry, alors que la Céni avait décidé de contourner la condamnation en faisant appel de cette décision de justice et en le maintenant comme président de la Céni.

Sa disparition ajoutée au contexte de violence qui prévaut actuellement en Guinée laisse planer un sérieux doute sur la tenue du second tour de la présidentielle dimanche prochain. Hier le premier ministre Jean Marie Doré avait d'ailleurs laissé entendre que l'élection pourrait être reportée.








14:16 Publié dans Politique | Tags : guinée | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

06 septembre 2010

Rentrée politique compliquée pour le président Obama

 


Une rentrée politique difficile pour le président américain, le 05 septembre 2010

Une rentrée politique difficile pour le président américain, le 05 septembre 2010
AFP / Saul LOEB


Par RFI

A deux mois des législatives du 2 novembre 2010, Barack Obama va de nouveau essayer de peser de tout son poids dans la bataille électorale pour le maintien du contrôle du Congrès. Bataille pour laquelle la semaine qui commence est très importante, marquée par deux grands rendez-vous pour le chef de l'Etat, un discours sur l'emploi ce lundi 6 septembre à Milwaukke à l'occasion de la fête du Travail, et un autre mercredi sur l'économie à Cleveland. Obama va tenter de convaincre les Américains du bien-fondé et de l'efficacité de sa politique. Une mission difficile tant les critiques sont nombreuses et les sondages mauvais.




Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

C'est presque une tradition, aux Etats-Unis. Lors des élections de mi-mandat, l'opposition gagne des sièges. Cette fois encore. Alors que le pays peine à se relever de la crise économique, alors que le chômage ne recule pas, les électeurs américains risquent de se tourner vers le camp républicain.

Et si, du côté du Sénat, le camp de Barack Obama pourrait s'en sortir honorablement, certains analystes évoquent un « raz de marée » républicain à la Chambre des représentants. Actuellement, les démocrates y ont une majorité de 39 sièges. Ils pourraient en perdre jusqu'à 47. Le parti serait actuellement en train d'étudier les 20 à 24 sièges à « sauver » pour y consacrer tous les efforts politiques et financiers.

De ce côté là, les démocrates ont l'avantage. Ils disposeraient actuellement de 36 millions de dollars pour faire campagne, contre un peu plus de 22 millions, côté républicain.

Mais Barack Obama joue tout de même une partie serrée. Au cours de ses derniers discours, le président américain a largement évoqué les questions économiques dont il a fait sa principale priorité, dit-il.

Ce lundi 6 septembre, c'est Labour Day aux Etats-Unis, la fête du Travail. Un véritable test pour le président américain et son administration.






20:54 Publié dans Politique | Tags : barack obama, etats unis | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Repartons à zéro pour la paix

Ne perdons pas notre liberté, repartons humblement à zéro. Zachée en est un prototype de ce changement de cœur. Il veut imiter Jésus c’est-à-dire partager et aimer comme Christ. La conversion est donc le retournement de la vie de celui ou de celle qui rencontre Jésus Christ, espoir salut des hommes. Pour Saint Augustin, on devient vraiment une personne en passant du ‘dehors’ au ‘dedans’. (cf. Un regard sur l’homme de Maurice ZUNDEL (1897-1975). Il s’agit ici d’un dehors métaphysique : parlant de sa conversion, il était étranger à lui-même et subissait sa vie ; il était esclave à tout ce qui lui avait été imposé par sa naissance. Au lieu d’être quelqu’un il était quelque chose. Mais sa rencontre
avec Dieu en le faisant passer du dehors au-dedans, l’a fait passer de quelque chose à quelqu’un et c’est tout son être qui a été saisi au-dessus : Univers de la personne. Cet univers est inviolable et échappe à toute contrainte. Quant à Saul de Tarse, il était un persécuteur, un oppresseur,


(1 Timothée1, 13-15). Après sa conversion, il a été apôtre de Jésus Christ et son fidèle imitateur. Par la conversion, Saul devient un autre. Il est une ‘nouvelle création’. Si quelqu’un est en Christ, c’est une nouvelle création … toutes choses sont faites nouvelles, (2 corinthiens 5, 17).


Saint Paul nous dresse la véritable manière d’être juste aux yeux de Dieu. Les choses qui étaient pour nous un gain, il les regarde comme une perte. Il les estime comme des ordures afin de gagner Jésus Christ, (Philippiens 3, 7-9). Revenons à Dieu de tout notre cœur, laissons là ce monde misérable, et notre âme trouvera la paix. Apprenons à nous détacher des choses extérieures et à rechercher les choses spirituelles, et nous aurons accès au royaume de Dieu. Lequel n’est pas donné aux hommes pervers. Et de conclure Saint Paul nous invite à PARDONNER à faire la JUSTICE  et la
PAIX en nous unissant à Jésus Christ.


Toute sa gloire et toute sa beauté sont intérieures (psaume 44, 14), et c’est là qu’il se complaît. Que chacun examine sa propre conduite et ne nous lassons pas de faire le BIEN à tous. Union de prières !


 


 


Patrice KOUAKOU WANSET

 

20:49 Publié dans Politique | Tags : côte d'ivoire, pardon, justice, paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |