topblog Ivoire blogs

21 janvier 2017

Gambie : La CEDEAO accule, les derniers jours du régime Jammeh…?

Yahya Jammey ex pdt Gambie.jpgAprès avoir tenu tête à toutes les médiations et autres menaces, Yahya Jammeh pourrait passer ses derniers jours au pouvoir. Les troupes de la CEDEAO ayant encerclé Kanilaï, son village natal, l’ex-président gambien aurait accepté de quitter le pouvoir.

Quand la CEDEAO force la main à Yahya Jammeh

Rira bien, qui rira le dernier, dit l’adage. Passée la période du règlement pacifique du contentieux, l’heure est maintenant arrivée pour la CEDEAO de contraindre Yahya Jammeh d’abdiquer. En effet, l’organisation ouest-africaine a déployé ses troupes en Gambie, entamant ainsi la phase militaire de leur intervention. Ainsi, cette armée sous-régionale, appuyée par une partie de l’armée gambienne, a encerclé Kanilaï, le village natal de Jammeh.

Acculé de toutes parts et ne trouvant véritablement aucune issue, l’ex-dictateur veut désormais négocier. Aussi, accepte-t-il enfin de quitter le pouvoir. Il n’omet toutefois pas de demander quelques garanties de sécurité pour lui et ses proches. De même, sa destination d’accueil est de plus en plus évoquée dans les discussions. La Guinée, le Nigeria, le Maroc et la Mauritanie s’étant tous proposés à accorder l’asile politique à l’ancien homme fort de Banjul. Il avait par ailleurs demandé une prorogation de quelques heures de l’ultimatum de la CEDEAO. Si cette dernière tentative aboutit, alors Adama Barrow pourrait effectivement prendre et exercer le pouvoir en Gambie.

Source: www.afrique-sur7.fr

04:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

20 janvier 2017

Côte d’Ivoire : les fonctionnaires obtiennent des avancées, décision samedi sur le maintien de la grève

Abidjan pont- vge- cote-ivoire.jpgEntamées jeudi, les négociations entre le gouvernement et les responsables syndicaux de la fonction publique se sont poursuivies ce vendredi à Abidjan en présence du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. Des avancées ont été obtenues mais quelques blocages subsistent, ont déclaré les syndicalistes au terme de la rencontre.

 

 

Source: Jeune Afrique

21:29 Publié dans Politique, Société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

17 janvier 2017

Akinwumi Adesina : De l’action, encore de l’action pour financer la transformation économique de l’Afrique

Akinwumi-_Adesina_BAD_AFDB.jpgAkinwumi Adesina, Président de la Banque africaine de développement, a appelé à une amélioration de l’accès au financement pour l’accélération de la transformation des économies africaines. S’exprimant devant les dirigeants africains lors du Sommet Afrique-France qui s’est tenu à Bamako du 13 au 14 janvier, M. Adesina a souligné que l’accélération de la transformation du continent peut être réalisée par l’intermédiaire des cinq priorités principales de la Banque: «Eclairer l’Afrique»; «Nourrir l’Afrique»; «Industrialiser l’Afrique»; « Intégrer l’Afrique»; et «Améliorer la qualité de vie des populations africaines».

Il a aussi souligné que les cinq priorités principales de la Banque sont parfaitement alignées sur les objectifs de développement durable et l’Agenda 2063 de l’Union africaine, comme le montre une étude indépendante du Programme des Nations Unies pour le Développement. Cependant, il a rappelé que les ressources nécessaires à la transformation économique de l’Afrique sont énormes. C’est pourquoi la Banque africaine de développement s’apprête à lancer le Forum africain sur l’investissement conçu pour créer un espace où l’offre et la demande peuvent se rencontrer.

Plaidant pour l’agro-industrialisation et de l’implication des jeunes dans ce secteur d’avenir, Adesina a souligné que «la solution à la crise migratoire est en Afrique. C’est pourquoi la Banque a lancé le programme « Enable Youth» qui va créer 1,5 million d’emplois dans 30 pays, en aidant à retenir les jeunes en Afrique.

Adesina a aussi insisté sur la nécessité de réduire les aires de fragilité. C’est pourquoi la Banque a lancé récemment le Forum sur la résilience en Afrique, qui permettra d’atteindre le Top 5 sur 10.000 communautés en 1.000 jours, réduisant ainsi les risques de fragilité, avec un impact immédiat. “Mobilisons-nous et faisons du TOP 5 une réalité afin de libérer le potentiel de l’Afrique”, a-t-il conclu.

Le président de la Bad a aussi remercié les donateurs pour leur engagement à soutenir l’Initiative africaine sur les énergies renouvelables, une initiative conjointe avec l’Union africaine qui est maintenant pleinement opérationnelle. Son objectif est d’accélérer et d’accroître l’énorme potentiel de l’Afrique dans le domaine des énergies renouvelables. L’Union européenne s’est déjà engagée pour 3 milliards d’euros, en plus des 6 millions d’euros de France et des 2 millions d’euros de l’Allemagne.

Source : Communique BAD