topblog Ivoire blogs

13 mai 2019

Changement climatique/Dialogue structuré d’Abidjan : Contributions déterminées au niveau national (CDNs)

dialogue structuré abidjan 2018,cdn2030,changement climatique,villes durablesLa Banque africaine de développement en partenariat avec Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique) ​accueille, du 15 au 16 mai 2019, le tout premier dialogue structuré entre les autorités nationales et locales en Afrique pour traiter des problèmes climatiques et soutenir la décentralisation des Contributions déterminées au niveau national(CDNs). Objectif : accélérer l’Afrique sur le chemin d’un développement durable, soucieux de l’environnement et résilient aux aléas climatiques.

Quatre ans après l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris et le lancement du Partenariat Global de Marrakech pour l’Action Climatique, le constat est sans appel : les CDNs sont encore loin d’être une réalité sur le continent. Au vu des émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 60 %, émanant des zones urbaines, il est ainsi nécessaire d’impliquer les municipalités et collectivités territoriales dans la lutte contre le changement climatique.

 Des chefs de municipalités et de collectivités territoriales exploreront des opportunités de collaboration, de coopération et d’entraide au cours de ce dialogue structuré sur l’atteinte commune et concertée des objectifs fixés dans le cadre des Contributions déterminées au niveau national.

Même son de cloche pour les représentants des gouvernements nationaux et municipaux, ainsi que du secteur privé, des institutions financières, et des agences internationales afin d’identifier des synergies, de concrétiser diverses opportunités de collaboration et de mettre en place un cadre propice aux investissements en vue d’atteindre les objectifs fixés dans le cadre des CDNs, d’ici 2030.

Le dialogue structuré est une Conférence pour l’échange et la coopération entre les autorités nationales et locales africaines sur l’atteinte des objectifs en matière d’adaptation et d’atténuation du changement climatique.

Patrice Kouakou

Écrire un commentaire