topblog Ivoire blogs

13 juin 2018

Promotion des TICs / « e-agriculture »: 70 millions de dollars à l’agriculture numérique en Côte d’Ivoire

Technologie-agricole.jpgUn crédit de 70 millions de dollars américains (soit 40 milliards de francs CFA) de la Banque mondiale vient d’être accordé jeudi 31 mai 2018 à la Cote d’Ivoire. L’objectif est d’aider les agriculteurs locaux à recourir aux services numériques afin d’améliorer leur productivité et leur accès aux marchés.

Ce fonds de la Banque mondiale devrait permettre la réalisation du projet "e-agriculture" au profit d'environ 6,1 millions de petits exploitants, représentant près du quart de la population ivoirienne. Pour l’institution donatrice, les autorités ivoiriennes, disposeront de données pour mieux piloter leurs politiques et leurs stratégies en faveur de l'agriculture et du monde rural. Le monde paysan n’échappe pas à la révolution « digitale ». Le numérique bouleverse l’agriculture. Car celle-ci est en route dans la transition numérique.

Le monde du numérique s’intéresse désormais à l’agriculture. Ainsi les innovations dans l'agriculture durable peuvent contribuer à renforcer la sécurité alimentaire, la résilience et la croissance économique inclusive.

Le numérique diminue le temps dans l'agriculture et à l'ensemble de ses acteurs. Le numérique collecte à juste titre de grandes données agricoles.

Le projet "e-agriculture" entre dans la stratégie du gouvernement pour numériser le système agricole sur la période 2016-2019 dans le cadre du Programme national d'investissement agricole (PNIA). Ce projet vise à améliorer le système de production agricole de la Cote d’Ivoire d’une part, et les infrastructures d’autre part. Il devrait aussi servir de "de test et de référence" pour d'autres initiatives de soutien à l'agriculture numérique engagées par les autorités.

Force est de constater que l’agriculture doit se réinventer et passer les fourches du numérique. C’est l’utilisation des connaissances en informatique pour aider les acteurs à avoir accès au marché. L’utilisation des TIC permet d’accroître leurs marchés. L’utilisation des TIC permet également de susciter le changement de comportement dans le secteur de l’agriculture.

Les TIC sont au cœur de la transformation agricole et devraient être soutenues par des politiques et des investissements. Avec des investissements et un accès approprié au soutien des entreprises, les jeunes peuvent devenir une force transformatrice dans l’agriculture ivoirienne.

Les jeunes entrepreneurs et les start-ups travaillant sur l’innovation et les solutions TIC liées à l’agriculture sont essentiels pour assurer une agriculture efficace dans le futur qui attire les jeunes. Pour les experts du développement, la jeunesse est très importante dans le produit intérieur brut  (PIB).

Le Coordonnateur national du programme ‘’e-agriculture’’ au Ministère ivoirien de la Communication & de l’économie numérique, Henri Danon, a souligné l’apport des TIC dans l’agriculture, à l’occasion de l’édition Pitch Agri Hack 2017. «Depuis 2012, le gouvernement de Côte d’Ivoire a créé une synergie entre l’agriculture et les NTIC, et il y travaille» a-t-il ajouté.

Il est important que nous devions accroître la production. Quand nous pensons technologie, c’est pour améliorer les conditions des agriculteurs. Les TIC peuvent aider les producteurs à maximiser leurs revenus. L’agriculture doit s’approprier les outils numériques et les enjeux. Le numérique dans l’agriculture impulse une compétitivité.

Selon la Banque mondiale, l'agriculture, l'un des piliers de l'économie ivoirienne, assure 22% du PIB et plus de 75 % des exportations.

Patrice Kouakou

16:19 Publié dans Economie, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Écrire un commentaire