topblog Ivoire blogs

29 juin 2017

Mali: Mgr Jean Zerbo, archevêque de Bamako, créé cardinal

Le card. Zerbo, Consistoire 28/06/2017, capture CTV

Le Card. Zerbo, Consistoire 28/06/2017, Capture CTV

Mgr Jean Zerbo, l’archevêque de Bamako, au Mali, a été créé cardinalpar le pape François ce 28 juin 2017 : son nom avait été annoncé avec quatre autres par le pape le 21 mai lors de la prière du Regina Coeli, place Saint-Pierre.

Mgr Zerbo « fut agréablement surpris par la nouvelle. Il ne s’attendait pas à la nomination au cardinalat » a déclaré le père Edmond Dembele, secrétaire général de la Conférence épiscopale du Mali, à news.va.

« La nouvelle a été très bien reçue dans le pays, a-t-il poursuivi. Le président Ibrahim Boubacar Keïta a adressé un message pour féliciter l’archevêque, exprimant sa gratitude au pape François. Les autres évêques maliens sont aussi heureux, ainsi que les fidèles catholiques. La communauté de Bamako a exprimé sa joie avec des chants et des applaudissements. Mais les catholiques ne sont pas les seuls à être heureux de cette nomination: partout au Mali, la nouvelle a été bien reçue. »

Le peuple malien, a affirmé  le secrétaire général, a vu dans la nomination de Mgr Zerbo « le message du pape qui s’adresse principalement à l’Eglise locale afin qu’elle continue la mission qui a commencé depuis longtemps et afin qu’elle persiste dans les efforts de réconcilier le pays. Mais c’est aussi un appel lancé au Mali pour sortir de la crise qui a débuté en 2012 et pour marcher sur la voie de la réconciliation et de la paix ».

D’après la biographie publiée par le Saint-Siège, Mgr Jean Zerbo est né à Ségou le 27 décembre 1943. Il a été ordonné prêtre le 10 juillet 1971. Une partie de sa formation supérieure a eu lieu à Lyon (France). Il a aussi une maîtrise en Écriture Sainte de l’Institut biblique de Rome (1977-1981).

À partir de 1982, il a été curé de paroisse à Markala, puis professeur au Grand séminaire de Bamako. Il a été nommé évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Bamako le 21 juin 1988. Le 19 décembre 1994, il a été transféré comme évêque du diocèse de Mopti.

Le 27 juin 1998, il a été nommé par Jean-Paul II archevêque de Bamako. Il a joué un rôle actif dans les négociations de paix au Mali, s’est beaucoup impliqué dans la lutte contre l’exclusion, mais a surtout été un promoteur de la réconciliation et de la solidarité entre les Maliens.

Avec une traduction d’Océane Le Gall, ZENIT

02:27 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Écrire un commentaire