topblog Ivoire blogs

25 mai 2017

54 ans après la création de l’OUA, où en est le panafricanisme?

Siège de l'Union africaine, à Addis Abeba (Ethiopie).
© REUTERS/Tiksa Negeri

Le continent africain célèbre ce 25 mai la Journée mondiale de l'Afrique, qui correspond à la création de l'OUA, l'Organisation de l'unité africaine le 25 mai 1963. Mais 54 ans plus tard, qu’en est-il du panafricanisme et de ses projets ? Ses partisans mettent en avant les différentes missions de maintien de la paix sur le continent, le passeport de l'UA lancé l'année dernière. En revanche ses détracteurs pointent du doigt ses institutions défaillantes. Qu’en est-il du Parlement panafricain, un des onze organes de l'Union africaine dont le siège est en Afrique du Sud ?

Treize ans d'existence et le Parlement panafricain n'a toujours pas de pouvoir législatif. A sa création, sous l'impulsion de l'ancien président sud-africain Thabo Mbeki, l'idée était innovante, voire révolutionnaire : un Parlement composé de députés provenant de tous les pays africains, y compris des députés de l'opposition.Dans un premier temps ce Parlement devait faire office d'organe consultatif, et peu à peu obtenir les pleins pouvoirs législatifs.

Mais la transition ne s'est jamais faite. Et pour cause, le Parlement panafricain est perçu par certains comme une menace à la souveraineté des Etats. Par exemple, un Parlement panafricain qui légifèrerait en faveur d'une limitation du nombre de mandats présidentiels.

Aujourd'hui donc le Parlement se limite à être consultatif malgré des propositions intéressantes. Et à Addis Abeba, des voix s'élèvent pour dire que cet organe coûte trop cher pour ce qu'il apporte. Les premiers étant les Sud-Africains qui assurent entièrement les frais de fonctionnement de l'institution.

Par RFI Publié le 25-05-2017

05:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Écrire un commentaire