topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

01 décembre 2016

Rôle des medias dans la lutte contre l’extrême pauvreté: les animateurs de presse informés et formés sur Projet Filet Sociaux Productifs

Projet Filets Sociaux Productifs.1.jpg‘’Réussir le pari de la mobilisation et de la mise en synergie, dans un processus cohérent, consultatif, participatif et inclusif, de toutes les parties prenantes du projet, dans la perspective de sa mise en œuvre efficiente, de sa pérennisation et de son extension à l’ensemble du pays afin de contribuer à la réduction du taux de pauvreté’’. Telle est la vision, du point de vue communicationnel, du Projet Filets Sociaux Productifs. Cette vision s’articule autour de deux (02) piliers qui en sont les objectifs. Il s’agit en l’occurrence de : (i) Favoriser une mise en œuvre efficiente de la stratégie de communication du projet à travers un renforcement de capacités des acteurs de mise en œuvre de ladite stratégie, (ii) Favoriser, chez les populations, les potentiels bénéficiaires et les bénéficiaires (directs et indirects), le développement d’attitudes, d’aptitudes et de comportements conformes aux attentes, traduisant leur adhésion et leur implication effective dans la phase d’exécution du projet et contribuant à sa mise en œuvre efficiente.

Aussi, dans le cadre de ses activités, entre autres la validation communautaire des listes par région et par village des ménages pré-éligibles de la phase pilote, l’enregistrement, le paiement, l’Unité de Gestion du Projet (UGP) Filets Sociaux a, sur la période du 11 au 15 novembre 2016, organisé deux (02) ateliers à l’endroit des animateurs de la presse. Ces ateliers qui se sont tenus au RAN Hôtel de Bouaké les 11 et 12 novembre 2016 pour les radios de proximité des zones de mise en œuvre du projet (Radio Phénix de Bouaké, Radio Sakassou, Radio Goli de Béoumi, Radio Man FM, Radio Denguélé, Radio Energie de Danané, Radio Mont Bian de Biankouma, Radio Bako…) et les 14 et 15 novembre 2016 pour les organes de presse du niveau central (RTI, Frat-Mat, le Patriote, le Nouveau Reveil, Notre Voix, Abidjan. net, APA NEWS, Radio Albayane, Radio Fréquence Vie…) avaient pour objectif de susciter l’adhésion et l’implication effective desdits organes de presse dans la mise en œuvre de la stratégie de communication du projet.
Au regard des enjeux de cette stratégie de communication, la mise à contribution des organes de presse invités, a consisté en l’information, la formation, la sensibilisation et la mobilisation des représentants desdits organes en vue d’une optimisation de leurs potentialités et d’une participation efficiente à la dynamique visant à renforcer la visibilité et la lisibilité du projet à travers la promotion de ses objectifs, ses procédures, ses enjeux, ses résultats, ses contraintes et ses défis.

Il s’est agi, de façon concrète, de renforcer, à travers des présentations suivies d’échanges, les capacités de 54 représentants d’organes de presse dont 34 au cours du premier atelier et 23 au cours du second. De fait, les participants auxdits ateliers ont vu leurs capacités renforcées en matière de protection sociale en général, sur la Stratégie Nationale de Protection Sociale (SNPS), particulièrement le Projet Filets Sociaux est une émanation : ses tenants et ses aboutissants, ses enjeux et ses défis, les principes qui le sous-tendent et sa stratégie de communication.

En tant qu’acteurs privilégiés de la mise en œuvre de cette stratégie de communication, l’objectif est de les associer dans une large mesure au processus d’information, de formation, de sensibilisation et de mobilisation du système bénéficiaire du projet autour de ses différentes étapes, et à travers l’adoption d’attitudes, d’aptitudes et de comportements conformes aux attentes quant à leur adhésion et contribuant à la mise en œuvre efficiente du projet. Les messages conçus à ce propos ont fait l’objet de présentation, d’explication et de discussion ayant favorisé leur bonne compréhension et leur appropriation par les participants.

Au-delà de la question du renforcement de capacités des participants, celle de la définition d’un cadre formel de collaboration a également constitué un centre d’intérêt desdits ateliers. En effet, les réflexions amorcées dans cette perspective orientent vers la mise en place et l’opérationnalisation d’un réseau d’organes de presse partenaires régit par une convention. Ce principe de réseautage a été arrêté et adopté à l’unanimité et il a été convenu que les réflexions se poursuivent afin de rendre disponible un projet de convention.
En attendant la formalisation de ce cadre de partenariat, les représentants d’organes de presse présents aux ateliers se sont engagés à amorcer la communication autour du projet à travers la diffusion des messages d’information, de formation, de sensibilisation et de mobilisation s’y rapportant à l’endroit de la population en général, et en particulier à l’endroit des potentiels bénéficiaires, des ménages bénéficiaires et des non-bénéficiaires.

Service de Communication du Projet

04:43 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Écrire un commentaire