topblog Ivoire blogs

15 mai 2014

Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa/Le ministre Gnamien Konan formel : « Le temps du syndicalisme est terminé »

université daloa,gnamien konan, syndicalisme

Le professeur Gnakri Dago, président de l’Université Jean Lorougnon Guédé (Ujlog) de Daloa, le directeur du Crou, Bamba Issiaka, le personnel enseignant et administratif et les étudiants de ladite structure ont réservé un accueilli triomphal au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Gnamien Konan Emmanuel .Qui était le samedi 10 Mai 2014, au sein de l’ujlog de Daloa après Korhogo et Bouaké. A cette occasion, le président de l’Université, le directeur du crou, les porte-parole des enseignants-chercheurs et du personnel administratif et technique et des étudiants ont, tour à tour, mis à nu les difficultés que connait leur Unité. Ce sont entre autres, l’insuffisance du matériel didactique, d’Amphithéâtre, de salle de cours, manque de véhicule de transport pour étudiants, manque de chambres dans les cités et résidences universitaires etc. Répondant aux préoccupations de chacun, le ministre Gnamien Konan a été clair. S’agissant des équipements, du personnel enseignant et autres difficultés émises, Gnamien Konan a rassuré les gestionnaires de l’ujlog et du crou que leurs préoccupations seront évaluées et transmises au gouvernement pour en trouver des solutions. « Je suis venu pour échanger avec vous tous et vous encourager à doubler d’effort pour ce que vous faites pour cette jeune université. Surtout aux étudiants à qui je demande de militer pour la paix au sein de leur établissement. La réconciliation est gratuite, il n’ya pas un financement pour cela. C’est plutôt pour le développement qu’il faut des moyens. Ayons la culture de respect mutuel des autorités. Celui qui refuse la paix et sème la violence aura sur sa route des autorités judiciaires. Les gestionnaires font leur travail de gestion, les étudiants, eux, doivent étudier. Ainsi, la structure est en marche. » Toujours parlant des troubles dans les universités, l’hôte du jour a instruit les autorités de l’université à saisir les juridictions s’il ya des casses, des grèves intempestives et graves si on note mort d’homme au cours d’une violence. Pour joindre l’acte à la parole, Gnamien Konan a indiqué qu’il faut mettre fin au syndicalisme à l’université : « J’autorise le président de l’université à sortir de sa structure les apprentis politiciens. En ces lieux, c’est la quête à la formation et non la violence. La Côte-d’Ivoire doit s’occuper de sa jeunesse pour que le pays émerge en 2020. C’est pourquoi, vous devez savoir que les moyens qu’on vous donne constituent 40% de votre réussite. Les 60% restants dépendent de vous-mêmes. Soyez donc les partisans de la paix et mettez-vous sérieusement au travail pour prendre la relève de demain et gérer votre pays. (…) Mais dites aux étudiants que le temps du syndicalisme dans les universités est terminé. Car on ne peut pas construire une nation dans la violence. Si je vois une autorité de l’université entretenir des syndicats, c’est que c’est lui-même qui a créé ce syndicat. Vous, éducateurs, formateurs et gestionnaires, avez la charge de changer la mentalité des étudiants pour que le pays change.» La cérémonie a pris fin par la visite de l’ujlog et les cités universitaires pour toucher du doigt les difficultés évoquées par les intervenants.

07:03 Publié dans Société | Tags : université daloa, gnamien konan, syndicalisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.