topblog Ivoire blogs

31 mai 2011

La RTI et réconciliation

 

La Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) se remet pour un bon qualitatif.

La Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) a fait l’objet de pillages et de bombardements suite aux événements post-électoraux. Cette structure médiatique d’Etat  a vu ses  matériels et installations technologiques saccagés. Après la visite de son ministre de tutelle, Hamed Bakayoko, les horizons semblent favorables pour une meilleure télévision et radio. La RTI et sa direction générale s’engagent désormais à écrire de nouvelles pages axées sur la responsabilité, le professionnalisme et
l’équité. Des promesses ont été faites à l’équipe du directeur général Pascal Aka-Brou. Ainsi Aka sayé Lazare et Dégny Maixent respectivement  directeurs généraux adjoints de la 1ère et TV2 s’activent à réussir le pari d’une télévision et radio modernes  selon le standard international. Sur le terrain, la RTI quoi qu’encore à la traîne, se remet pour un bon qualitatif. Tout est en train d’être mis en place. En plus, des dons lui ont été faits par des structures téléphoniques. La RTI s’arme pour prendre sa place dans le processus de réconciliation nationale. Cette structure d’Etat saura jouer le rôle de catalyseur entre les gouvernants et les populations. C’est pourquoi le nouveau directeur
général de la RTI exhorte son personnel à plus de responsabilité et professionnalisme. Les nouvelles autorités de la RTI promettent un média de qualité et épris de paix.

Patrice Wanset

16:25 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Chambre des métiers et des organisations professionnelles du secteur de l’artisanat

Les artisans entendent accompagner la politique de réconciliation nationale

Les présidents des chambres des métiers et des organisations professionnelles du secteur de l’artisanat se sont réunis ce samedi 28 mai au Centre de formation du cuir et peau de Cocody PMI pour envisager de meilleures perspectives. Selon les deux orateurs de cette rencontre, Konan Stanislas et  Doumbia Kassoum respectivement Président régional de la Chambre des métiers Abidjan Lagune Est, et Président de la coordination des artisans du Nord, les artisans de Côte d’Ivoire s’approprient la politique de réconciliation nationale et de reconstruction post crise. Ils lancent un appel au gouvernement afin de venir
en aide au secteur de l’artisanat. D’une part, les artisans voudraient une exonération des impôts (patentes municipales). Pour le Président  Konan Stanislas de la Chambre des métiers Lagune Est, cette doléance s’adresse particulièrement à l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) et à la Direction générale des Impôts (DGI). A en croire les deux orateurs, cela leur permettra de résister et de faire face à toutes les charges accumulées pour l’année 2011, et également pouvoir amorcer la relance des activités économiques et sociales. D’autre part, les artisans de Côte d’Ivoire voudraient qu’on permette à la chambre consulaire d’élire à court terme un dirigeant par ses pairs artisans. En d’autre terme, aider le comité
provisoire de gestion de la Chambre mis en place par l’ancien ministre du tourisme et de l’artisanat, Konaté Sidiki à organiser les élections. Les artisans entendent s’inscrire dans la politique de la reconstruction post crise à travers la formation et la réinsertion de la jeunesse  et les ex. combattants.  Il ressort de cette rencontre que ces élus de la Chambre des métiers et Présidents des organisations professionnelles des artisans sont convaincus que le secteur de l’artisanat pourra absorber plus de personnes. Toujours selon les deux principaux orateurs, au moment venu, la Chambre des métiers et des organisations professionnelles du secteur de
l’artisanat se mettra en collaboration avec des Institutions telles que le PNRRC, le PNUD, l’UNICEF pour mettre en place des programmes pour mener à bien la réinsertion.

Patrice Wanset    

16:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

20 mai 2011

A quand la reprise effective du travail?

Côte d’Ivoire : A quand la reprise effective du travail ?

A l’appel lancé par les autorités gouvernementales ivoiriennes, les travailleurs ont répondu timidement. Certains employés  se sont rendus à leurs postes. D’autres pour plusieurs raisons ne se sont pas présentés. Entretemps, sans souci  bon nombre d’agents ont perçu leurs salaires. Mais jusqu’à aujourd’hui, des travailleurs refusent d’obtempérer. Ce qui amène tout citoyen épris de progrès à se demander : A quand la reprise effective du travail ? Le temps est venu pour consolider la Côte d’Ivoire nouvelle, plus question de prétexter. Tout est
mis en œuvre pour la quiétude et l’essor économique  de la Côte d’Ivoire. L’on note que dans plusieurs entreprises privées comme publiques, il ya une réduction des effectifs. Où sont ils passés ? Que redoutent t ils ? Et quand voudront bien reprendre ces agents encore absents ? Attention aux sanctions disciplinaires !

Patrice Wanset

 

12:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Salaires du secteur privé en Côte d'Ivoire

 

Comment vivent les travailleurs sans salaire ?

C’est le calvaire des employés impayés. Surtout l’on enregistre un fort taux dans la catégorie des travailleurs du secteur privé. Pendant la crise post électorale notamment à l’arrestation de l’ancien président Gbagbo, toutes les entreprises étaient fermées. Ce qui en découle : pas de recette. Employeurs et Employés, à qui la faute ? C’est une cacophonie de part et d’autre. Pour les deux mois de la prise d’Abidjan (mars et avril) des patrons ont échangé avec leur personnel respectif. Il ya en qui ont décidé de payer deux mois, d’autres un mois et demi, d’autres encore n’ont encore rien donné à leurs agents. C’est donc des travailleurs dans la tourmente face à de nombreuses charges et responsabilités. Entre autres, les factures d’eau, d’électricité, les
charges des propriétaires de maisons et les frais scolaires surtout que l’école reprend du service.

Patrice Wanset

12:05 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | Pin it! |

16 mai 2011

Cérémonie d'Investiture du Président Alassane Ouattara

YAMOUSSOUKRO / SOTRA : Dans l’antre de l’investiture

La Société des Transports Abidjanais (SOTRA) s’invite dans la cérémonie d’investiture du président de la République son Excellence Alassane Ouattara le 21 mai 2011 à Yamoussoukro. La SOTRA a décidé de créer un réseau de bus pour faciliter les déplacements dans la capitale politique et administrative.    Selon un communiqué de presse, cette opération va s’étendre du 16 mai au 19 juin 2011. Ce mini réseau
de transport public urbain comprend cinq lignes, et exploitées par 21 autobus. Dans l’esprit du développement de Yamoussoukro, la direction de la SOTRA exhorte les populations de la cité des Lacs à s’approprier ce réseau. Il ya cinq lignes : ligne 60  du Camp pompiers au Quartier Morofé (Carrefour Aéroport) ; ligne 61 de l’INPHB(Djahakro) à la Basilique ; ligne 62  de l’Hôtel de ville à la Basilique ; ligne 63 de l’Hôtel de ville à la SOPIM ; ligne 65  du Lycée Scientifique au Quartier Morofé. Les heures de service
sont 6h30, le matin et 19h30 le soir. Les usagers de ces bus devront payer 200F et uniquement le tarif des élèves est de 100F.  

21:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

05 mai 2011

Journée mondiale de la liberté 2011 en Côte d'Ivoire

Mission des États-Unis auprès des Nations unies

Déclaration de l'ambassadrice Susan Rice, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, sur la Journée mondiale de la liberté de la presse 2011

À l'occasion de la
Journée mondiale de la liberté de la presse, nous manifestons notre reconnaissance envers le travail courageux des journalistes et notre détermination à protéger les libertés d'expression et de la presse. Pour les membres des médias comme pour tout citoyen, la liberté d'expression est un droit de l'homme et l'un des fondements de toute société démocratique. Les États-Unis ont une longue tradition de respect pour cette liberté, et nous sommes heureux, cette année, d'accueillir pour la première fois la conférence de la Journée mondiale de la liberté de la presse, en coopération avec l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Le thème de cette année, sur les nouvelles frontières des médias au XXIe siècle, est particulièrement pertinent en cette époque de transformation politique et culturelle énorme.
Pourtant, à mesure que la connectivité à l'Internet ne cesse de progresser de par le monde, nous devons rester vigilants contre toute nouvelle menace faite à la liberté d'expression, qu'il s'agisse du flitrage du contenu ou de la surveillance numérique.


La liberté de la presse mérite le respect et la protection de toutes les nations. Chaque jour, des journalistes risquent la violence physique, la détention arbitraire et même la mort. Nous avons perdu un nombre bien trop grand de ces hommes et femmes courageux ces dernières semaines. Nous nous souvenons d'eux aujourd'hui, tout comme nous nous rappelons tous ceux qui risquent leur vie, chaque jour, pour la cause des droits fondamentaux de l'homme.

20:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |