topblog Ivoire blogs

03 octobre 2010

Nigeria : la chasse à l'homme est lancée après l'attentat d'Abuja

 


Un pompier regarde la scène de l'attentat à la voiture piégée le long de la route à Abuja, le 01 octobre 2010

Un pompier regarde la scène de l'attentat à la voiture piégée le long de la route à Abuja, le 01 octobre 2010
REUTERS/Afolabi Sotunde


Par RFI

 

Au lendemain du double attentat qui a tué douze personnes lors des cérémonies du cinquantenaire de l'indépendance à Abuja, les autorités ont lancé une vaste chasse à l'homme dans la ville pour retrouver les auteurs de ces attaques. L'attentat a été revendiqué par le Mouvement d'émancipation du Delta du Niger, un groupe rebelle actif dans le Sud du pays, mais le président nigérian Goodluck Jonathan ne semble pas accréditer cette piste.




Les autorités nigérianes ont lancé une importante chasse à l'homme pour retrouver les auteurs du double attentat à la voiture piégée, le 1er octobre à Abuja, le jour du 50e anniversaire de l'indépendance. Le Mend, Mouvement d'émancipation du Delta du Niger, a revendiqué cette action qui a fait douze morts. Un ancien leader du Mend, Henry Okah, aurait été interpellé en Afrique du Sud. Dans la soirée du 2 octobre, le Mend a fait savoir que le double attentat était un acte ponctuel qui n'annonce pas une vague de violences.

Ces attentats sont les premiers du genre. « Cela n'a rien à voir avec le Delta du Niger », a jugé le président Goodluck Jonathan après avoir rendu visite à des blessés dans un hôpital d'Abuja. « Ce sont des terroristes » a-t-il ajouté, affirmant que le nom du Mend était utilisé pour camoufler la criminalité et le terrorisme.



















 

 


 

 


 



 

 

 

 

 

 

Pour le chercheur nigérian professeur à l'université de Lagos,Tundé Fatundé, à l’heure actuelle : « Il y a deux factions au Mend : la première faction se trouve en grande partie en camp de réhabilitation, et il ya un groupuscule qui refuse toujours de déposer les armes. C’est ce groupe qui selon les milieux bien informés a perpétré cet attentat ».

A l’approche de la prochaine présidentielle, constate le chercheur : « Ce groupuscule est actuellement devenu une espèce de mercenaires à la solde des politiciens ».

Cet attentat aurait non seulement « été commandité, mais financé par certains membres de la classe politique qui se disputent le siège de la présidentielle de 2011», affirme Tundé Fatundé, et selon le chercheur : « Pour l’instant, c'est la thèse la plus crédible ».







15:11 Publié dans Politique | Tags : nigeria, attentat, chasse à l'homme lancé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.