topblog Ivoire blogs

03 octobre 2010

Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée à Abidjan


Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, arrive à Yamoussoukro, le 02 octobre 2010

Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, arrive à Yamoussoukro, le 02 octobre 2010
Norbert Navarro

Par Norbert Navarro

Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, « bras droit » du président français devait notamment rencontrer ce dimanche 3 octobre à Abidjan l’ancien Premier ministre Alassane Ouattara, l’actuel Premier ministre Guillaume Soro ainsi que l’ancien président Henri Konan Bédié. Un mois avant le scrutin présidentiel fixé au 31 octobre, le collaborateur de Nicolas Sarkozy s'est entretenu samedi à Yamoussoukro avec le chef de l'Etat ivoirien Laurent Gbagbo, des entretiens qualifiés de très cordiaux.
De notre envoyé spécial à Yamoussoukro

 

Dix-neuf heures, le 2 octobre, à l’aéroport de Yamoussoukro, pile à l’heure, le Falcon 900 de Claude Guéant se pose en provenance directe de Paris. A sa descente d’avion, outre l’ambassadeur de France Jean-Marc Simon, le secrétaire général de l'Elysée est accueilli par le premier cercle du président Gbagbo.

Il y a là, entre autres, le conseiller diplomatique Alcide Djédjé, le directeur national de campagne Issa Malick Coulibaly, l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en France Pierre Kipré, le porte-parole du président Gervais Coulibaly et bien sûr, le directeur du protocole. Tout va alors très vite. Dépôt de gerbe et recueillement sur la tombe de feu Félix Houphouët-Boigny.














Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant (C) dépose une gerbe sur la tombe de Félix Houphouët Boigny, le 02 octobre 2010.
Norbert Navarro

Puis, le groupe prend la direction du palais présidentiel où Laurent Gbagbo, tout sourire, attend Claude Guéant sur le perron. Solide poignée de mains, premiers échanges dans un salon puis direction la rotonde du palais pour le dîner. Au menu, entre autres, escargots et poulets braisés ou carré d’agneau rôti aux herbes, à chacun selon son goût.

En inaugurant fin août le collège français Jacques Prévert d’Abidjan, Laurent Gbagbo disait vouloir désormais bâtir avec la France des relations « solides et  vraies. Nous devons reconstruire la digue », avait-il déclaré.

Les travaux ont-ils bien commencé ? Voici la réponse du Président ivoirien hier soir à l'issue du dîner : « D’abord ça s’est très bien passé. On a bien discuté. Nous sommes en train de reconstruire la digue progressivement. C’est le début. On pose les premières briques, on met les premiers paquets de ciment en place, et les graviers en place. Et, progressivement, la digue va être en place ».

Le président Laurent Gbagbo a rappelé les propos qu'il avait tenus an mai dernier sur les ondes de  RFI. Ce qu’il attendait de la France, c’est  « qu’on discute ». Dont acte, hier soir à Yamoussoukro, où, selon un convive, l’on a discuté du présent comme du passé alors que l’avenir devrait se jouer dans quatre semaines tout rond,  lors du premier tour de la présidentielle.







15:09 Publié dans Politique | Tags : côte d'ivoire, claude guéant | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.