topblog Ivoire blogs

02 septembre 2010

Couverture des élections - Les journalistes reçoivent un guide

 

Publié le jeudi 2 septembre 2010   |  Le Nouveau Réveil







Couverture


© Abidjan.net par Prisca
Mercredi 1er septembre 2010. Abidjan. Hôtel du district. Le guide de la couverture médiatique des élections est remis aux journalistes, en présence du président de l`Assemblée nationale, le professeur Mamadou Koulibaly, et des membres de nombreuses représentations diplomatiques


Le guide de la couverture médiatique des élections en Côte d`Ivoire a été remis hier aux journalistes à l`hôtel du district d`Abidjan. En présence du président de l`Assemblée nationale, le professeur Mamadou Koulibaly, et des représentations diplomatiques, le président du Cnca, Franck Anderson Kouassi, le porte-parole des destinataires, Denis Kah Zion et le ministre de la Communication, Ibrahim Sy Savané ont, chacun à sa façon, appelé à l`application dudit guide. Ci-dessous, leurs interventions.

Ibrahim Sy
Savané (ministre de la Communication) : “Ce guide s`adresse aux gens de bonne foi qui veulent être informés”

Il y a beaucoup de choses dans ce guide. En tout cas, suffisamment de choses pour qui veut trouver son chemin dans les méandres des élections. En honnête homme. En honnête femme. Mais, comme tout guide, celui-ci s`adresse aux gens de bonne foi, de bonne volonté qui veulent être informés. Pas à ceux qui se détournent volontairement du bon chemin qui est celui de la paix.
Mesdames et messieurs, chères consœurs, chers confrères,
Nous arrivons à un moment décisif pour le pays et pour chacun de nous. Chaque acteur de ce processus de sortie de crise a le devoir personnel, impérieux, j`ose dire, le devoir quasi mystique, de tout mettre en œuvre pour atteindre l`autre rive. Le rivage de la tranquillité, de la prospérité et de l`épanouissement. Chacun doit apporter toute son intelligence, toute son énergie et
j`ose encore dire, toute sa compassion pour extraire le pays des tourments. Cela suppose que chacun prenne garde aux fermentations inutiles qui annoncent les fureurs. Les gens de bonne volonté doivent s`unir pour que la perspective du chaos parfois complaisamment brandie, s`éloigne définitivement.
Pour ce qui concerne directement la presse, beaucoup de choses ont déjà été dites ici et ailleurs. L`intérêt de la presse n`est pas d`accroître les tensions. Et je suis convaincu qu`elle peut faire son travail en toute indépendance, selon les critères professionnels sans s`aliéner ses lecteurs ; eux qui ont plus besoin d`éclairage que de sensationnel. Eux qui sont matraqués par les hypothèses les plus invraisemblables. Hypothèses vite érigées en thèses irréfutables.
Au demeurant, ce guide est un engagement de la presse qui a contribué à le réaliser. Alors, avant que l`encre sèche, il convient donc de rappeler que respecter les
autres et se respecter fait partie des promesses explicites faites par la presse. Il ne faut pas que la presse se renie. Cela peut être lourd de conséquences pour sa crédibilité.
Mesdames et messieurs,
Permettez-moi à nouveau de remercier le CNP (Conseil National de la Presse) et le CNCA (Conseil National de la Communication Audiovisuelle). Leurs présidents, leurs secrétaires généraux, ainsi que tous leurs collaborateurs. Leur tâche est rude dans un contexte de scepticisme et de tentatives de dérèglementation généralisée. Réguler dans une situation où l`absence de règles arrange bien de gens est une gageure. Mais, ils sont à la tâche. Et je sais qu`ils feront de leur mieux. Surtout s`ils sont aidés par tous. Pour notre part, ce soutien, qui est celui de tout le gouvernement, leur est entièrement acquis. Chacun doit donc faire ce qui dépend de lui.
C`est ainsi que nous favoriserons tous ensemble, le retour à une plus
grande cohérence institutionnelle.
Un dernier mot à l`endroit de la presse qui sait et à la presse qui croit savoir : le temps des fausses rumeurs est déjà venu. Faisons en sorte que ces fausses rumeurs ne provoquent les vraies erreurs de jugement. Le type de jugement qui fait prendre des portes sans issue pour des issues de secours.
Chers confrères, chères consœurs, je n`ai pas à m`adresser à la sphère politique. Ce n`est pas mon rôle. C`est à vous que je m`adresse en appelant une fois encore à votre sens de la modération, de l`équité, du professionnalisme. Je ne m`adresse pas non plus à quelque stratège du chaos, mais à vous, parce que je sais que vous pouvez puissamment contribuer à sauver l`honneur de la presse en servant la cause de la Paix.
Je vous remercie.

Ibrahim SY SAVANE
Ministre de la Communication




Les commentaires sont fermés.