topblog Ivoire blogs

28 août 2010

Littérature: Côte d'Ivoire


Jean-Marie ADIAFFI (né en 1941)
La Carte d'identité (1981)

Mélédouman, un prince agni, est arrêté car il n'est pas en possession de sa carte d'identité. Emmené en prison, il est interrogé. Libéré mais devenu aveugle à la suite de mauvais traitements, il est condamné à retrouver ses documents dans les sept jours. La suite sera une véritable quête... d'identité, que le romancier ivoirien a choisi de rythmer selon le calendrier traditionnel agni. Les sept jours de la semaine devenant l'occasion de diverses rencontres vécues comme autant d'épreuves initiatiques. Jean-Marie Adiaffi invite ainsi à la rencontre des mythes occidentaux et africains. Le parcours emprunté par le héros aveugle donne au sujet de son intrigue (la critique de l'administration et de ses abus de pouvoir) une originalité incontestable et une évidente valeur symbolique à son roman. Un premier roman qui ne fut pas suivi de l'oeuvre que l'on pouvait espérer. A signaler toutefois un recueil de poèmes
D'éclairs et de foudres et un album superbement illustré et destiné aux jeunes lecteurs : La Légende de l'éléphanteau.

La Carte d'identité, Hatier "Monde noir poche", 1981.
Parmi d'autres titres : La Légende de l'éléphanteau, L'Amitié / G.T.Rageot, 1983




14:01 Publié dans Culture | Tags : côte d'ivoire, jean marie adiaffi | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.