topblog Ivoire blogs

21 août 2010

Rupture du jeûne à la mosquée de la Riviera Golf, Laurent Gbagbo : “Nous allons appla nir les difficultés relatives au Hadj”

Publié le samedi 21 aot 2010   |  Notre Voie






Politique


© Autre presse par DR



Le président Laurent Gbagbo recommande à la communauté musulmane de Côte d’Ivoire de s’impliquer davantage dans l’organisation du pélérinage à la Mecque (Hadj) en vue de sa réussite.

Il a promis de recevoir cette communauté dans une à deux semaines pour applanir les difficultés relatives au Hadj. Il a fait cette promesse, hier, lors de la cérémonie de rupture du jeûne, à la grande mosquée de la Riviera Golf (Cocody), à l’invitation du Conseil supérieur des Imams de Côte d’Ivoire (Cosim).

«Nous avons le devoir de faire en sorte que l’organisation du Hadj soit une réussite. Tant que nous parlons du Hadj, c’est qu’il n’est pas encore entré dans nos moeurs», a-t-il déclaré. Le président Laurent Gbagbo trouve inadmissible que la Côte d’Ivoire ne puisse pas organiser correctement le Hadj. Et que lorsque
c’est le cas, l’Arabie saoudite note la Côte d’Ivoire. «Cela ne nous arrange pas», a-t-il déploré. C’est en cela que l’Arabie saoudite, selon lui, demande l’implication de l’Etat dans l’organisatrion du Hadj pour plus d’assurance. «Dans une à deux semaines, je vous recevrai pour que nous puissions applanir toutes les difficultés relatives à l’organisation du Hadj», a-t-il dit.

Le président Gbagbo a déclaré que le jeûne est très important dans la vie religieuse et spirituelle des croyants et qu’il permet de purifier l’esprit et le corps. C’est pour cela qu’il recommande à tous les croyants de Côte d’Ivoire de se servir du jeûne pour cultiver l’entente au lieu de rechercher ce qui divise. Ila pris l’engagement de mettre toutes les confessions religieuses sur un pied d’égalité relativement à la laïcité. Il n’ a pas manqué d’exprimer sa joie de se retrouver parmi les musulmans. Et de
présenter les excuses de l’Etat au cas où il y aurait des manquements vis-à-vis des musulmans.

Le président du Cosim, le Cheick Boikary Fofona, le guide de la communauté musulmane de Côte d’ivoire, n’a pas omis de donner les objectifs du jeûne. Il a élevé les prières pour la cohésion et l’entente entre tous les enfants du pays. «Votre présence symbolise une Côte d’Ivoire retrouvée en vue de relever les défis», a-t-il dit. Le président du COSIM a apprécié la mise en place du Bureau ivoirien du Hadj et Oumra qui espère-t-il va contribuer à réussir le Hadj. C’est en cela qu’il a sollicité une audience auprès du président Gbagbo pour exposer les préoccupations des musulmans.

Le Ramandan était à son 10ème jour hier.

Des membres du gouvernement, des ambassadeurs, des associations musulmanes, des imams, etc., ont pris part à la cérémonie.

Gomon Edmond





Les commentaires sont fermés.