topblog Ivoire blogs

21 août 2010

La chasteté, un chemin de sanctification

             « Ne savez vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit, cet Esprit qui est en vous et que Dieu vous a donné ? Vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes : Dieu vous a acquis, il a payé le prix pour la gloire de Dieu » 1 Corinthiens 6, 19-20.


C’est ainsi que Saint Paul définit la chasteté. C’est donc un appel imminent à la sainteté.


La chasteté est un cheminement de croissance en ce sens qu’elle se vit à chaque étape de notre existence, de  l’enfance à l’adolescence en passant par la jeunesse jusqu’à l’âge adulte.


 Vivre  la chasteté dans sa jeunesse n’est donc pas  avoir échoué ou raté une étape de sa vie.


Vivre la chasteté dans sa vie conjugale est signe de pureté et de fidélité à la parole. De même la chasteté comporte un apprentissage  de la maîtrise de soi. Elle est le refus de certaines pensées, paroles et actions nocives.


Force est de noter que la chasteté ne se résume pas uniquement à la sexualité.


La chasteté concerne toute la vie de A à Z. Elle est une attitude de vie, et nous amène à être libres face à nos pulsions.


La chasteté est donc l’énergie spirituelle qui libère l’amour de l’égoïsme et de l’agressivité.


Cependant comment tenir cette promesse de vie ?


Il faudra prier car je suis un homme ou une femme avec mes faiblesses, partager, me confesser et vivre le sacrement.


En plus, il faudra demander tous les jours la grâce de la pureté, la grâce d’aimer Dieu et de s’aimer soi-même.


 Au total retenons ceci avec Saint Augustin : « Aime Dieu et fais tout ce que tu veux ». Puisse Dieu nous accorder son esprit de chasteté et de pureté.


 


 


Patrice KOUAKOU WANSET







15:09 Publié dans Education | Tags : liberté, sanctification, sainteté | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.