topblog Ivoire blogs

30 juillet 2010

Niger/Fonds de l'énergie: Quatre personnalités interpellées

 


Seyni Omarou, ancien Premier ministre, fait parti des 4 personnalités qui aurait détourné plusieurs centaines de millions de francs CFA, destinés au Fonds de l'énergie.

Seyni Omarou, ancien Premier ministre, fait parti des 4 personnalités qui aurait détourné plusieurs centaines de millions de francs CFA, destinés au Fonds de l'énergie.
AFP


Par RFI

Sur une plainte de la Commission nationale de lutte contre la délinquance économique du Niger, la brigade de la gendarmerie a interpellé le 29 juillet 2010 quatre personnalités dont deux anciens ministres du Commerce de Mamadou Tandja. Il leur est reproché d'avoir détourné plusieurs centaines de millions de francs CFA, destinés au Fonds de l'énergie.Parmi ces personnalités figure Seyni Omarou, ancien Premier ministre et président du parti de Mamadou Tandja le MNSD, et Sallah Habi, ancien ministre du Commerce et vice- président du parti Loumana. Les deux autres sont des cadres de l'Etat.

 



C’est la Commission nationale de lutte contre la délinquance économique qui a transmis leurs dossiers à la gendarmerie. Quelques heures après, tous les quatre ont été interpellés par la brigade des recherches. Selon des sources proches du dossier, les deux anciens ministres doivent rembourser plus de 800 millions de francs CFA du Fonds de l’énergie. Une taxe de péréquation de deux francs CFA sera prélevée sur chaque litre d’essence vendu, destiné à lutter contre la désertification, et permettre à la population nigérienne d’avoir accès au gaz butane.

Malgré le délai de quinze jours donné par la Commission aux anciens ministres pour rembourser ou justifier les fonds, les choses n’ont pas évolué. Il y a quelques jours, le président du parti MNSD Nassara, l’ancien ministre Seyni Omarou a rejeté en bloc ces accusations. Aujourd’hui, lui et ses trois camarades sont entre les mains de la justice.

Lors d’une récente visite à la Commission, le chef de l’Etat, le général Djibo Salou a déclaré : « Ceux qui ont de grosses sommes à payer à l’Etat et qui n’arrivent pas à le faire, saisissez leurs biens, et vendez-les, et mettez l’Etat dans ses droits ».

Depuis quelques temps, la Commission de lutte contre la délinquance économique est très active. En quelques semaines de travaux, elle a pu récupérer prés d’un million de francs CFA.

 

tags: Mamadou Tandja - Niger






13:17 Publié dans Economie | Tags : niger, fonds de l'energie, interpellation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.