topblog Ivoire blogs

29 juillet 2010

Présidentielle en Guinée: Cellou Diallo obtient le ralliement de Sidya Touré

 


Cellou Dallein Diallo (g) a obtenu le ralliement de l'ancien Premier ministre, Sidya Touré (d).

Cellou Dallein Diallo (g) a obtenu le ralliement de l'ancien Premier ministre, Sidya Touré (d).
AFP


Par RFI

En vue du second tour de l’élection présidentielle guinéenne dont on ne connait toujours pas la date, Cellou Dallein Diallo, le candidat de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a obtenu mercredi 28 juillet le ralliement de Abe Sylla, le leader de la Nouvelle génération pour la République (NGR), et surtout celui de l'ancien Premier ministre Sidya Touré. Lors du premier tour, ce dernier, qui défendait les couleurs de l'Union des forces républicaines (UFR), était arrivé en troisième position.





















Sidya Touré, leader du parti de l'opposition UFR.

29/07/2010 - Invité Afrique

En obtenant le ralliement de Sidya Touré, Cellou Dallein Diallo vient d'effectuer la plus belle prise de l'entre deux tours. Avec plus de 13% des voix obtenues lors du vote du 27 juin, le candidat de l'Union des forces républicaines (UFR) était ces derniers jours sans nul doute la personne la plus courtisée de Guinée. Si cette alliance entre deux anciens Premiers ministres de Lansana Conté qui partagent une même vision libérale de l'économie parait assez logique, Sidya Touré n'a pas bradé son ralliement.



















Sydia Touré, président de l'Union des forces républicaines (UFR)



Notre objectif en tant que parti politique est de faire en sorte que nous soyons dans la course


(00:53) bt-xTitle>
 

28/07/2010 par Ghislaine Dupont

En contre partie de son engagement, l'UFR a obtenu qu'en cas de victoire de Cellou Dallein Diallo au second tour, elle disposera de la primature, de plusieurs ministères, de la présidence du Conseil économique et social et de la Cour des comptes.

L'accord politique signé entre l'UFDG, l'UFR et la NGR stipule également que les deux derniers partis bénéficieront de 35% des postes administratifs en cas de succès électoral. A échéance plus lointaine, il prévoit enfin des désistements en faveur du candidat le mieux placé lors des futures législatives.

Reste maintenant une grande inconnue: Sidya Touré sera-t-il à même d'entraîner derrière son nouvel allié les électeurs de la Basse-Côte, là où il a fait le plein de ses voix ?


tags: Guinée







12:17 Publié dans Politique | Tags : présidentielle, guinée | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.